Haïti-Éducation : Fragilisé par un séisme, le lycée Lamennais de Saint-Louis du Nord bientôt reconstruit

Education
Typographie

Vieux de plus de 70 ans et fragilisés par le séisme d’octobre 2018, les bâtiments logeant le lycée Jean-Marie de Lamennais seront reconstruits dans environ 13 mois. Le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), Pierre Josué Agénor Cadet a procédé, le lundi 11 janvier 2021, à la pose de la première pierre, symbolisant le démarrage des travaux, a constaté Haiti Press Network.

Les bâtiments du lycée Lamennais sont encore debout, mais très vulnérables après le tremblement de terre qui avait frappé la région en octobre 2018, rendant encore plus fragile cette infrastructure déjà vieillissante.

Lors de cette cérémonie symbolique déroulée, en présence du directeur général du Fonds national de l’éducation (FNE), M. Joseph Frantz Nicolas ; du directeur départemental d’éducation, Dufresne Amiel ; du maire de Saint-Louis du Nord, Gaston Estima et de nombreux élèves de l’établissement, le ministre Pierre Josué Agénor Cadet a indiqué qu’il était plus que nécessaire de reconstruire ce lycée, tenant compte de son état de délabrement avancé, afin de rendre plus concret l’un des trois axes prioritaires du MENFP à savoir : l’accès.

Pour le titulaire du MENFP, il s’agit d’une obligation historique et patriotique de procéder à la reconstruction de cet établissement scolaire public de 71 ans d’existence, compte tenu de son importance dans la communauté norlouisienne.

Le titulaire du MENFP qui renouvelle sa volonté à travailler pour le renouveau du secteur éducatif, a profité de l’occasion pour appeler une fois de plus les enseignants du secteur public à faire preuve de sagesse et de conscience professionnelle vis-à-vis de nos élèves, tout en leur promettant de nouveaux avantages, notamment une carte de débit qui leur sera accordée sous peu.

Quant aux élèves de l’école qui ne peuvent pas encore suivre leurs cours, à cause de l’état lamentable des bâtiments, le ministre Cadet leur garantit un espace provisoire dès ce lundi qui sera 18 janvier, en attendant la reconstruction des bâtiments.

Financés entièrement par le Fonds national de l’éducation (FNE), les travaux de reconstruction de ce lycée moderne nécessitent une enveloppe d’environ 151 millions de gourdes, selon les précisions du directeur général de cette entité, M. Joseph Frantz Nicolas. Par ailleurs, celui-ci a exprimé son sentiment de satisfaction du démarrage des travaux qui, confie-t-il, a été une demande formelle du ministre Cadet, fils de Saint-Louis du Nord.

L’ingénieur Patrick Midy, représentant de la Structure Design Construction (SDC), firme chargée des travaux a précisé que cette dernière étape consiste d’abord à la démolition des bâtiments existants et l’évacuation des déblais hors du site, avant de procéder à la reconstruction de l’école qui s’étale sur une superficie de terrain évaluée à 8 000 mètres carrés.

D’après l’ingénieur Midy, ce nouveau projet qui respectera les normes parasismiques et para-cycloniques, suivant les consignes édictées par le MENFP, prévoit d’un côté un bâtiment à deux (2) niveaux qui va loger la direction et trois (3) salles de classe. D’un autre côté, il y aura trois (3) autres bâtiments à deux (2) niveaux qui comporteront chacun six (6) salles de classe. Ce qui feront 21 salles de classe au total, sans compter le logement pour gardien, l’auditorium, la bibliothèque, les salles techniques, la salle informatique, les terrains de sport, les blocs sanitaires pour ne citer que ceux-là.

Le directeur du lycée, M. Yves Lauriston et le maire de Saint-Louis du Nord, Gaston Estima n’ont pas caché leur satisfaction de voir enfin que les élèves de l’école qui en avaient profité pour dresser à travers un tableau, une liste de revendications justes, seront relogés bientôt dans de beaux bâtiments pour recevoir le pain de l’instruction, l’unique issue, disent-ils, qui leur permettra de déboucher sur les promotions sociales.

Pour leur part, John Herby Milhomme et Guivensley Occima, respectivement président de la philo B et philo A du lycée Lamennais, tout en se montrant inquiets en dépit du fait qu’ils ne trouvent pas encore un espace pour continuer à suivre les cours, ont salué cette démarche visant à reconstruire les bâtis scolaires.

« Il est vrai que nous sommes privés de salle de classe pour le moment, mais nous ne pouvons ne pas témoigner notre satisfaction de voir le ministre en personne venir poser cette action », a déclaré John Herby Milhomme qui salue en passant le FNE qui va financer les travaux à 100 %.

La délégation a mis fin au déplacement dans le Nord-Ouest, suite à la visite de l’école nationale Saint-Julien en plein chantier, situé dans la 2e section communale Bois Chandelle. Cet établissement scolaire public, est le temple du savoir où le professeur Pierre Josué Agénor Cadet, ministre de l’Éducation nationale depuis près de 4 ans, a fait toutes ses études primaires, a appris HPN.

Texte : Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photos : Sadrac Théodore      

 

           

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .