Haïti-presse-enlèvement : marche des journalistes, 15 jours après la disparition d’un reporter

Presse
Typographie

 

Plusieurs associations de journalistes se sont regroupées mercredi l’occasion d’une marche dans les rues de Port-au-Prince pour réclamer justice pour le photo-reporter Vladjimir Legagneur disparu depuis plus de deux semaines alors qu’il était en reportage dans un quartier sensible de la capitale.

 

 

 

Le mouvement de solidarité envers les proches de Vladjimir Legagneur a été suivi par plusieurs centaines de personnes dont des personnalités politiques. Les journalistes ont appelé les autorités à prendre leur responsabilité dans l’affaire de la disparition du photojournaliste.

 

 Silencieux, pancartes en mains ils étaient environ 200 journalistes haïtiens et étrangers à marcher dans les rues de Port-au-Prince, ce mercredi 28 mars.

 

Legagneur, 30 ans, s’était rendu  dans le quartier de grand-ravine, le mercredi 14 mars dernier,  pour faire un reportage et depuis, il  n’est pas revenu du dangereux quartier. Les organisateurs de la marche avaient fixé la place de la constitution pour démarrer la manifestation pacifique avec des points d’arrêts à plusieurs endroits du centre-ville avant d’aboutir devant le parquet de Port-au-Prince, pour délivrer un même message à chaque fois.

 

Comme prévu la marche s’est arrêté devant l’office de protection du citoyen ‘’OPC’’,  la commission épiscopale nationale justice et paix ‘’JILAP’’, ainsi que la direction départementale de l’ouest ‘’DDO’’, où les journalistes ont demandé aux responsable de ses entités de prendre leur responsabilité, pour que lumière soit faite sur la disparition du journaliste.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages