Manifestation au Cap haïtien pour un grand projet municipal dans le Nord

Environnement
Typographie

Les habitants des communes de Quartier Morin, Cap-Haïtien et Limonade, se sont mobilisé  lundi, pour la réappropriation par l’Etat d’un espace destiné à la construction d’un centre de gestion de déchets. En compagnie des élus locaux les citoyens ont investi les rues pour faire pression sur le pouvoir central qui selon eux, aurait cédé ces lieux à une famille.

"Le Nord ne sortira pas la tête baissée", ont fait savoir les manifestants qui ont bloqué la route Nationale #6,  lundi matin et du coup  occasionné  la paralysie du Pacte Industriel Caracol (PAC). C'est un projet important pour les nordistes qui assistent impuissants à l'élimination de ce projet de mise en place du premier centre de gestion de déchets des Caraïbes dans leur département. Ce projet  financé par l’Agence Française de Développement (AFD) et la Banque Interaméricaine de Développement (BID), se voit bloquer par une famille qui revendique la possession des lieux.     

La famille Nazon qui est opposée aux municipalités de Quartier Morin, Limonade et Cap-Haïtien dans cette affaire, est accusée de détenir arbitrairement les clés de l’espace réservé à la construction du centre. La mairie de la cité christophienne dans une note a dénoncé le pouvoir central de faciliter ladite famille à prendre possession de cet espace.

Les manifestants qui disent ne pas faire confiance  au système judiciaire pour trancher dans cette affaire, ont fait savoir  qu’ils resteront mobiliser jusqu’à la libération de l’espace par ses actuels détenteurs.

 

Kervens Olivier  

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages