La police nationale d’Haïti (PNH) a procédé mardi à la présentation de 7 présumés kidnappeurs, au local de la DCPJ, lors d'une conférence-bilan des dernières opérations menées par les agents des forces de l'ordre. 5 d’entre eux auraient appartenu à un gang de Village de Dieu, selon le porte-parole adjoint de la Police Nationale, l'inspecteur Garry Desrosiers.

 

 

 

Impliqués dans 11 cas d'enlèvement dont celui d'un citoyen américain, les présumés bandits ont reconnu leur participation dans de nombreuses actions répréhensibles et menaient leurs opérations depuis le Village de Dieu.

 

 

 

"A l'exception d'une victime été séquestrée à Clercine 24, les autres ont toutes été gardées à Village de Dieu, un bidonville au bord de la mer. Les personnes appréhendées par la police seraient impliquées dans des enlèvements à Santo, Clercine, Delmas, Nazon et au centre-ville de Port-au-Prince", a précisé Garry Desrosiers.

 

 

 

Parmi elles, deux jeunes hommes âgés respectivement de 23 et 25 ont séquestré une mineure de 15 ans et l'ont violée avant d'exiger de sa famille une rançon de 20 000 dollars au bout de quatre jours de viol continu. Un autre jeune a été interpellé pour avoir usurpé l'identité de quelqu'un afin de soutirer de l'argent à un de ses proches. Et un quatrième a été arrêté pour avoir planifié le détournement d'un camion contenant du ciment au détriment de son patron avec l'aide de trois complices qui, depuis, sont activement recherchés par la PNH.

 

 

 

Vol de véhicules, détention illégale d'armes à feu, assassinat, tentatives d'assassinat et usage de faux sont les principaux chefs d'accusation reprochés aux présumés bandits, a souligné l'inspecteur Desrosiers qui a réitéré la volonté de la Police nationale à rétablir un climat de sécurité dans le pays notamment dans la zone métropolitaine.

 

 

 

 

 

Marvens Pierre

 

 

 

 

 

 

 

 

Dr Jerry Bitar responsable de l’hôpital Bernard Mews enlevé vendredi par des inconnus dans le quartier de Pèlerin dans les hauteurs de Pétion-ville a été libéré dans la soirée, a-t-on appris de plusieurs sources.

 

Aucune rançon n’a été versée aux ravisseurs. Aucune arrestation n’a été effectuée par la police, avons-nous appris.

 

Après l’enlèvement de Dr Bitar, les employés, et le personnel de santé de l’hôpital Bernard Mews avaient entamé un arrêt de travail pour exiger sa libération. Le président de la République Jovenel Moise avait lui lancé un appel aux ravisseurs demandant la libération du médecin.

 

Il a été relâché quelques heures plus tard. Il n’a subi aucune violence au moment de son bref kidnapping.

 

 

 

 

Le Docteur en médecine Jerry Bitar, Médecin Co-Responsable de l'hôpital Bernard Mews, un des hôpitaux les plus fréquentés de la capitale, a été enlevé ce matin par des inconnus dans le quartier de sa résidence dans les hauteurs de Pétion-ville, a appris Haiti Press Network.

 

 

 

Plusieurs médias ont annoncé la nouvelle du kidnapping perpétré ce matin non loin du domicile du docteur Bitar à Pèlerin.

 

 

 

Le personnel de l’hôpital Bernard Mews qui prend en charge les enfants dans sa section pédiatrie et les blessures par balles de la zone métropolitaine et du pays était très choqué par la nouvelle.

 

 

 

Ce kidnapping du Docteur Jerry Bitar arrive alors que le pays est confronté au Coronavirus et l'état d'urgence décrété par le gouvernement haïtien depuis huit (8) jours.

 

 

 

 

Les agents du Corps d'intervention et de maintien d'ordre(CIMO) ont procédé à une opération musclée dans le quartier de Delmas 95 suite à l'assassinat d'un frère d'armes mercredi. Pas moins de neuf(9) motocyclettes ont été incendiées toujours suite à cet incident. Ce jeudi 26 mars, les chauffeurs de taxi moto ont manifesté leur colère dans les rues de Pétion-Ville, plus précisément au niveau de Carrefour Hector et de marché Télélé, sur la route de Frères,  a constaté Haiti Press Network.

Lire la suite...

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages