Haïti-Insécurité : Déjà plus de 10 morts dans un conflit entre groupes armés rivaux à Martissant

Securite
Typographie

Un nouveau conflit armé éclaté depuis le début de la semaine dernièr entre deux groupes de gangs rivaux dans le quartier de Martissant, notamment à Grand-Ravine et à la 5e Avenue Bolosse, a déjà occasionné la mort de plus d’une dizaine de personnes sous les regards impuissants de la police, a appris à HPN un notable de la zone qui a requis l'anonymat.

Des riverains ont appelé la police à redoubler d’efforts pour contraindre les bandits à cesser le feu. Selon un jeune de Martissant, des armes de tous calibres n’ont pas cessé de résonner depuis déjà plusieurs jours dans ce quartier construit de façon anarchique où la ma misère, la pauvreté, le chômage et le banditisme règnent. "La police se montre incapable de faire face aux assauts des bandits", a-t-il déploré.

Vendredi dernier encore, des résidents ont indiqué avoir entendu des rafales d’armes automatiques du côté de Grand-Ravine (Martissant) situé dans la 3e circonscription de Port-au-Prince. Des témoins ont rapporté que de nombreuses personnes ont déjà fui la zone. « Elles quittent leur résidence sans savoir vraiment où aller pour s’abriter. C’est lamentable cette situation », a dénoncé une élève du lycée Jacques Roumain. 

Pour le moment, l’école fonctionne à minima à Martissant, particulièrement dans ces zones où déjà, rappelons-le, le lycée Jacques Roumain situé à Grand-Ravine vient de passer environ deux mois de dysfonctionnement, à cause de cette même situation d’insécurité et de tension.

 Alix Laroche

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages