Haïti-Recrudescence du kidnapping  : le RNDDH écrit au Président du CSPN, Jean Michel Lapin

Securite
Typographie

 


Dans une lettre ouverte adressée au Président du Conseil Supérieur de la Police National (CSPN), Jean Michel Lapin, le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), particulièrement préoccupé par les différents problèmes de sécurité enregistrés dans le pays au cours de ces derniers mois. L’organisme de droits humains invite Monsieur Lapin  à prendre toutes les mesures qui s’imposent en vue d’une amélioration de la situation.

 

« Le fait que vous soyez à la tête d’un gouvernement démissionnaire  ne vous absout nullement de vos devoirs de sécurisation du territoire national et de gestions des centres de détention du pays, dans le respect dans le respect des règlements internes des établissements pénitentiaires », affirme le RNDDH.

 

Dans cette lettre le RNDDH a recommandé au CSPN le renforcement la cellule contre enlèvement de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ). Par rapport aux cas répétés d’enlèvements, l’organisation exige du CSPN des résultats immédiats et probants, la mise à disposition des agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH) les moyens adéquats de fonctionnement , la protection et le contrôle des ports, aéroports et frontières en vue de freiner la contrebande et l’entrée des armes et munitions sur le territoire national.

 

 

« En janvier 2020, trente-deux (32) cas de morts violents dont quatre (4) agents policiers et plusieurs enfants ont été recensés », rapporte le RNDDH. Aussi, le RNDDH en a profité pour éclaircir les conditions ayant mené à la tentative d’invasion récemment produite au Pénitencier national le mois dernier.

  

 

 

Godson LUBRUN
Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages