Coupe du monde-Russie 2018 : Hugo Lloris et d'autres capitaines du groupe C demandent la participation de Guerrero au mondial

Sport
Typographie
Suspendu quatorze mois par le Tribunal arbitral du sport (TAS) et donc privé de Coupe du monde, l'attaquant de l'équipe du Pérou Paolo Guerrero s'est trouvé des soutiens. Comme les capitaines des autres équipes du groupe C (Danemark, Australie), Hugo Lloris a signé une lettre du syndicat FIFPro, réclamant que la star péruvienne puisse jouer la compétition. 
Le geste est fair-play. Reste à savoir s'il sera suffisant pour faire fléchir la FIFA. Comme Simon Kjaer (Danemark) et Mile Jedinak (Australie), le capitaine de l'équipe de France Lloris, a signé une lettre de la FIFPro, selon un tweet du syndicat international des joueurs ce lundi soir 21 mai. Ce courrier, adressé à la Fifa, demande que Paulo Guerrero, l'attaquant du Pérou, adversaires des Bleus, du Danemark et de l'Australie dans le groupe C de la Coupe du monde, puisse jouer ce mondial Russie 2018. 
Paulo Guerrero (87 sélections, 33 buts) a été contrôlé positif à un métabolite de cocaïne, le 5 octobre 2017. Alors que sa sanction avait été réduite à six mois, le joueur de 34 ans avait interjeté en appel fin janvier, demandant l'annulation de sa suspension. L'Agence mondiale antidopage (AMA) a elle réclamé une suspension d'un an. Le TAS a finalement tranché et porté en appel la suspension de Guerrero de 6 à 14 mois. L'intéressé faisait partie de la liste élargie péruvienne pour le Mondial russe.

 

Source RMC

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages