Jovenel Moise et Jack Guy Lafontant rencontrent les basketteurs haïtiens après la mésaventure de Surinam

Sport
Typographie

Le gratin du sport local, avec notamment le président du comité olympique haïtien Dr Hans Larsen, la ministre des sports Régine Lamur ainsi que le président de la fédération haïtienne de basketball Henri Jean, était réuni lundi soir en la résidence du premier ministre Jack Guy Lafontant qui a reçu, accompagné du président Jovenel Moise, l'équipe haïtienne de basketball, disqualifiée aux éliminatoires de la coupe du monde pour “non respect des règles traitant de l’éligibilité des athlètes en vertu de leur nationalité.

Décontractés et sourire aux lèvres, les représentants d’Haïti aux éliminatoires du mondial 2019, ont partagé un moment de convivialité avec un public sélect, composé notamment des acteurs évoluant dans le monde sportif haïtien.

L’occasion pour le premier ministre Lafontant de les rassurer du support des autorités haïtiennes après la mésaventure qu’ils viennent de vivre lors de l’Americup à Surinam. 

En effet, le cinq haïtien, vainqueur des 5 matches qu’il a disputés dans le tournoi, a été contraint de prendre la porte car certains de ses membres n’auraient pas respecté l’article 3.21 du règlement de la compétition traitant de l’éligibilité des basketteurs.

Nous allons nous battre pour la défense de vos droits et s’il faut qu’ils soient respectés, ils le seront, a promis un président visiblement mal à l’aise au moment d’appeler les dirigeants de la fédération haïtienne de basketball à faire de meilleures planifications.

Nous ne pouvons pas continuer à agir en pompier, a dit Jovenel Moise, qui encourage également les dirigeants fédéraux à faire le basket ball une pratique nationale.

Organisez des compétitions de jeunes, détectez des talents, prenez des initiatives et je suis avec vous, l’Etat est avec vous leur a promis Jovenel Moïse, annonçant que le ministère des sports devrait organiser des compétitions de jeunes durant la période estivale et des tournois inter-scolaires à la rentrée des classes.

Le président Moise a rappelé que, par le passé, de nombreux grands sportifs haïtiens ont fait leurs premières armes dans les championnats interscolaires qui en plus, précise-t-il, favorisent la mixité sociale et permettent de cultiver la tolérance et le sens du vivre-ensemble.

On a appris que, suite à la disqualification de l’équipe haïtienne de basketball, des démarches seraient en cours en vue de saisir les instances compétentes, notamment le tribunal arbitral du sport en dernier recours, pour “rétablir Haiti dans ses droits”.

Par Dodeley Orélus

Inscrivez-vous via notre service gratuit de courriel d'abonnement pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles .

HPN Sondages