Haïti-médias : des organisations de droits humains juge inacceptable et intolérable l’attaque contre la RTVC

Media
Typographie

 

 

 

 

 

La Fondation Je Klere (FJKL) et le Centre d’analyses et de recherches en droits de l’homme CARDH ont condamné la tentative d’incendie de Radio Caraibes par des individus armés lors des affrontements du 23 février dernier.

 

Les deux organisations jugent « inacceptable » une telle action et ont demandé aux autorités d’ouvrir une enquête sur les incidents au cours desquels des véhicules de la station ont été brulés.

 

Tout en reconnaissant le droit des manifestants armés se réclamant de la base de la Police Nationale d’Haïti (PNH) de revendiquer leur liberté syndicale, la FJKL rappelle aux groupes armés l’obligation qui leur incombe de respecter les biens d’autrui et la liberté d’expression.

 

Le directeur exécutif du Centre d'analyse et de recherche en droits de l'homme Me Gédéon Jean, lui aussi, qui condamne cette attaque affirme que les pertes sont considérables.

 

La Fondation Je Klere et le Centre d'analyse et de recherche en droits de l'homme exigent l’ouverture d’une enquête autour de cet acte en vue de fixer les responsabilités.

 

 

 

 

 

Jean Chrisnol Prophète.

 

pecdo55@gmail.com

 

 

 

 

 

 

 

 

La Fondation Je Klere (FJKL) et le Centre d’analyses et de recherches en droits de l’homme CARDH ont condamné la tentative d’incendie de Radio Caraibes par des individus armés lors des affrontements du 23 février dernier.

 

Les deux organisations jugent « inacceptable » une telle action et ont demandé aux autorités d’ouvrir une enquête sur les incidents au cours desquels des véhicules de la station ont été brulés.

 

Tout en reconnaissant le droit des manifestants armés se réclamant de la base de la Police Nationale d’Haïti (PNH) de revendiquer leur liberté syndicale, la FJKL rappelle aux groupes armés l’obligation qui leur incombe de respecter les biens d’autrui et la liberté d’expression.

 

Le directeur exécutif du Centre d'analyse et de recherche en droits de l'homme Me Gédéon Jean, lui aussi, qui condamne cette attaque affirme que les pertes sont considérables.

 

La Fondation Je Klere et le Centre d'analyse et de recherche en droits de l'homme exigent l’ouverture d’une enquête autour de cet acte en vue de fixer les responsabilités.

 

 

 

 

 

Jean Chrisnol Prophète.

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

HPN Sondages