• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Peinture: Jean Yves Fernand nous présente “Dernière cène”

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

Jean Yves Fernand, ce compatriote plasticien qui s’établit depuis environ 4 ans en République dominicaine pour faire des études en philosophie, se fait toujours le plaisir de partager ses nouvelles créations aux lecteurs de HPN. « Dernière cène », est sa dernière œuvre où il nous présente, dans une toile, un Jésus-Christ noir entouré de ses disciples noirs. L’Agence vous invite donc à prendre le temps d’analyser ce tableau réaliste accompagné d’un commentaire de l’auteur.

 

 

Ce tableau mesure 76 centimètre de longueur et 153 centimètre de largeur. C'est une peinture à l'huile sur toile achevée en janvier 2015. C'est du type réaliste.

En fait, ce tableau est ma réponse à mes propres interrogations, entre autres : Pourquoi, dans les peintures, Jésus est majoritairement présenté et apprécié comme blanc pourtant très peu présenté et même méprisé comme noir ? Était-il blanc ? Face à ces questions, j'ai trouvé deux éléments de réponse : Premièrement, les tableaux célèbres présentant Jésus sont peints par des artistes blancs en général (tout à fait normal s'ils choisissent de lui donner leur couleur, c'est à féliciter).

Deuxièmement, inconsciemment ou par complexe d'infériorité, la grande majorité des artistes noirs préfère peindre un Jésus blanc (cela est l'esprit colonialiste qui perdure dans leur mentalité, c'est un stéréotype à éliminer). Puis, je me suis dit : Si le blanc le peint comme lui pourquoi moi je ne lui donne pas ma couleur ? Pourquoi ne pas m'ajouter dans cette courte liste d'artistes noirs qui ont déjà présenté un Jésus noir ?

En guise de conclusion, j'aimerais avouer qu'avant la réalisation de cette peinture, Dernière cène, tous les autres portraits de Jésus que je faisais, montraient tous un Jésus blanc. En effet, c'est juste pour dire que j'ai attendu beaucoup d'années pour me libérer de ce stéréotype. De même, je crois que quasi tous les enfants noirs sont passés par cette étape, pour ne pas dire tous.

Par exemple : si on demande à un enfant noir de faire le portrait de Jésus, le pourcentage de chance qu'il ne le dessinerait pas comme blanc serait extrêmement minime –pour ne pas dire inexistant–. Donc,  si les enfants noirs, en général, sont passés par cette étape, combien parmi eux sont devenus adultes et demeurent là-dedans ? Cela est encore pire ! Passer est pardonnable, mais demeurer ne l'est plus car on n’est pas responsable de ce qu'on nous a enseigné quand on était petit. Par contre, on est bel et bien responsable de la manière dont on continue à percevoir ces mêmes informations apprises quand on est devenu adulte !

Enfin de compte, je n'aimerais pas qu'on interprète mal mon tableau en m'attribuant une étiquette raciste car je ne le suis pas. Tout simplement, j'aimerais que toutes les races peignent Jésus à leur manière : noir, blanc, jaune, etc.

Jean Yves Fernand, alias Zantray

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 432 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter