• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Éducation : Des élèves au rythme de leur talent artistique au lycée Pétion

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

De « Ville en Ville ». C’est le titre d’un spectacle de théâtre éducatif marquant la grande première d’une tournée scolaire nationale que des jeunes élèves ont offert, mercredi 9 décembre, sur les planches de l’auditorium du lycée Alexandre Pétion, a observé Haiti Press Network.

Il s’agit pour ces jeunes de l’Atelier Frankétienne, de rendre un hommage bien mérité aux écrivains haïtiens, particulièrement à Jacques Roumain, auteur du célèbre roman : « Gouverneurs de la rosée », œuvre littéraire traduite en plusieurs langues à travers le monde.

Une activité qui participe quelque peu à l’initiative de « l’année Gouverneurs de la rosée », lancée récemment par le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP).

Pour faire des immortels

Pour immortaliser Jacques Roumain et d’autres écrivains haïtiens de la littérature contemporaine, des jeunes ont su s’offrir en spectacle dans un projet hautement scolaire, où le théâtre éducatif s’affiche.

Les amants et amantes des arts de la scène, particulièrement du théâtre, ont été gâtés. Et ce, dans l’air frais de la climatisation d’un pimpant auditorium du lycée Alexandre Pétion, dont les travaux de reconstruction ont été récemment inaugurés par le Président, le Premier ministre et le ministre de l’Éducation de la République.

Ce qui a surtout retenu l’attention du public, c’est la démonstration du talent des jeunes qui, à travers une série de représentations scéniques variées, ont pu épater et envoûter les esprits d’une assistance, composée majoritairement de jeunes élèves certes, mais sachant bien apprécier surtout le talent de ces amants de l’art et de la culture qui ont bien rendu pour la grande première.

En présence du directeur du lycée Alexandre Pétion, M. Nicolas Mathurin, du directeur départemental d’éducation de l’Ouest, M. Louis Fritz Dorminvil, les jeunes  ont livré un beau spectacle avec deux principales représentations artistiques : « Manuel, O Vanyan gason ! », une lecture scénique du texte « Gouverneurs de la rosée » de Jacques Roumain) et « la Traversée », une adaptation du texte « Bois d’ébène » du même auteur, duquel en a été faite une projection panoramique des grandes périodes de l’histoire d’Haïti.

S’en suivent, mais dans des moments épures, dont les uns paraissaient plus intéressants que les autres, d’autres mises en scènes où des slameurs ne se faisaient nullement prier pour, dans des jeux de mots combien époustouflants, charmer l’auditoire qui n’arrêtait pas d’ailleurs d’applaudir.

Les productions dramatiques des jeunes, notamment à travers le travail bien fuselé des textes littéraires, se sont affirmées comme une vraie plaidoirie où ils expriment, entre autres, lassitude, amour, désillusion, regret, appel au progrès et frustration. Tout ou presque, se dessine, s’entremêle et se déballe dans des œuvres littéraires dénouées, il faut l’avouer, de toute opacité et d’ostracisme, vers une véritable quête de justice sociale et de réflexion autour de la vie elle-même et de l’existence de l’homme sur terre.

En regardant le travail artistique de ces jeunes talents, on les imagine dans la solitude de leurs nébulosités insomniaques et la fragilité du temps, l’esprit accroché aux mots et à la plume, osant un corps à corps avec le signifiant et le signifié jusqu’à les muer en symbiose, en vue d’un dialogue imaginaire pour le bonheur des spectateurs.

Néanmoins, avouons-le, quoique leur quête soit un peu personnelle, elle n’est toutefois pas solitaire. Elle met en symbiose et en résonance, que ce soit sous forme de déclamation de poésie, de slam, de proverbes et de lecture, des textes de qualité qui traversent, constate-t-on, l’âme de tout un chacun.

En effet, il n’en fallait pas plus pour un mercredi artistique riche et comblé avec des jeunes habités par l’esprit créatif. Le rendez-vous émotionnel entre acteurs et spectateurs était évident à travers la créativité et cette capacité remarquable d’innover des jeunes, quoique, il faut le souligner, il y ait au niveau de l’expression, le phrasé et la posture sur scène, des failles à corriger.

Alix Laroche

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

 

 

 

.

 

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 305 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter