• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haiti-France-culture: des poètes haïtiens vus et entendus à Saint Malo

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Lors du festival Etonnants voyageurs de Saint-Malo, a été projeté le mini documentaire de Christian Tortel, « Poètes de rues en Haïti » (13 minutes), à l’auditorium du Palais du Grand Large, le lundi 28 mai, en présence du réalisateur.

 

 

Le journaliste littéraire français à France Ô, Christian Tortel, qui avait participé du 1er au 4 février dernier au festival Etonnants voyageurs de Port-au-Prince, était parti à la recherche de ces poètes, des jeunes passionnés de littérature, de poésie, croisés au coin des rues disant ou slamant leurs poèmes.

« Poètes de rues en Haïti »,  c'est le titre de son film réalisé à partir des images de causeries, de témoignages des étonnants voyageurs (des grands figures, comme Jean-Marie Blas de Roblès, Régis Debray, Dany Laferrière, Yvon Le Men, Alain Mabanckou), de récitals en plein air des poètes (Junior Pierre, dit Léon, Coutechève Lavoie Aupont) transformés en slameurs et diseurs.

L’écrivain et poète Dominique Batraville, le marcheur impénitent, tient dans le film le rôle de guide. A travers ce voyage poétique, il mène ses visiteurs à la découverte de la littérature haïtienne, de Jacmel, et surtout, à la rencontre de Samuel, ce cireur de pompes, peintre et poète inconnu.

Lui, que n’importe quel passager peut croiser dans les bus vendant ses poèmes, lit et montre au poète-guide Batraville ses poèmes écrits sur des feuilles de papier. Une matière qu’il arrive à lui manquer.

« Poètes de rues en Haïti » est un coup d’œil sur Port-au-Prince et Jacmel ravagés par le séisme. Ainsi, les images des maisons patrimoniales éventrées, des camps d’hébergements sont apparues dans le documentaire. Comme les camps d’Accra où l’écrivain Gary Victor animait des ateliers d’écriture pour des femmes sinistrées, qui, la première fois, font connaissance de l’écriture romanesque.

Elles racontent chacune leurs déboires, leur situation de sans logis.

Le documentaire apparait comme un reportage, recueillant les témoignages des écrivains sur la littérature haïtienne, ceux des jeunes poètes – dont les vers laissent sentir le pouvoir magique des mots, se dégager la puissance intérieure – et ceux des sinistrées sur leur avenir incertain.

« A la rencontre des poètes des rues » est la preuve que la poésie est omniprésente en Haiti, et que les mots expriment le rêve, la douleur, le chaos, la lumière d’un autre lendemain et dénoncent la violence, la répression.

Ce mini documentaire témoigne également de la vitalité, de la richesse et de la diversité de la poésie contemporaine haïtienne. Et ces jeunes, notamment Junior Pierre, dit Léon, Coutechève Lavoie Aupont, des acteurs du documentaire, veulent en être les chantres. Ils ne s’offrent pas en marchands de poésie, vendant leurs poèmes ou les récitant pour quelques sous à tout passant. Mais des souffles nouveaux, des voix vives, prêts à assurer la relève.

Dans cette aventure poétique et cette promenande dans Port-au-Prince, ville en ruines, le realisateur Christian Tortel ponctue les images des musiques : « Gathering of souls » de Peter Kater & R. Carlos Nakai ou de « Pòtoprens ap graje fresko » de Lyonel Trouillot (mis en musique par Wooly Saint Louis Jean).

C.A.


« A la rencontre des poètes de rue en Haïti » peut être visionné sur http://www.francetv.fr/culturebox/a-la-rencontre-des-poetes-de-rue-en-haiti-86197

 

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 323 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter