• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haiti : Conseil supérieur des salaires, L’Unnoh indexe les représentants du secteur syndicale

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Le Coordonateur national de l’union Nationale des Normaliens haïtien (Unnoh), Josué Mérilien, a critiqué le comportement des représentants du secteur syndical au sein du Conseil supérieur des salaires (CSS) qui ont accepté de  signer le rapport fixant le salaire minimum des ouvriers à 225 gourdes. Par cet acte,  ces syndicalistes ont choisi de défendre les intérêts des patrons au détriment des ouvriers, selon M. Mérilien.

 

Josué Mérilien a qualifié de crime, ce geste posé par ces trois personnalités du secteur syndical qui, dit-il, savent pertinemment que les 225 gourdes ne peuvent pas permettre aux ouvriers de répondre décemment à leurs besoins »

« Ils ont choisi de défendre les intérêts des patrons au détriment des ouvriers », a déploré Josué Mérilien »

Le coordonnateur national de l’Unnoh  réclame le départ des actuels représentants qui, selon lui, doivent être  remplacés par d’autres  syndicalistes plus crédibles et sensibles aux besoins de la population.

L’Unnoh  dit appuyer  les mouvements des  ouvriers qui réclament un salaire de base à 500 gourdes et  les incite à continuer leur  mobilisation jusqu’à qu’ils obtiennent satisfaction.

D’un autre côté, l’organisation socio-éducative a aussi fustigé l’attitude  jugée  anti-démocratique de certains patrons qui auraient appliqué des sanctions à l’encontre de quelques ouvriers et syndicalistes qui avaient  pris part à  des mouvements de protestations contre le rapport du CSS.

Rappelons que  Fignolé St Cyr,  secrétaire général de la CATH (Centrale autonome des travailleurs haïtiens), Jean Bonald Golinsky Fatal, secrétaire général de la Confédération des travailleurs des secteurs publics et privés (CTSP)  et Jean Franck Noisimond,  responsable des conflits au sein de la Confédération syndicale Haïtienne (CSH), sont les trois représentants du secteur du syndicat auprès du CSS.

Par ailleurs, intervenant sur une station de radio de la capitale, Fignolé St Cyr, qui dit comprendre les travailleurs, affirme avoir regretté que le mouvement ait pris une dimension politique. Il dénonce le fait que certaines personnes profitent de la misère des ouvriers  au profit de leurs propres intérêts. M. St Cyr a tenu à préciser que les résultats du rapport ont été produits suite à une délibération d’un conseil de 9 membres dont il n’est qu’un élément.

 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 536 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter