• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Habitation Leclerc : Le parc naturel de Martissant en passe d’être une réalité

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 9
MauvaisTrès bien 

L’ambitieux projet du « Parc naturel de Martissant » avance lentement mais surement. Selon toute vraisemblance, le projet pourrait bientôt se réaliser, a constaté HPN.



Les armes semblent avoir finalement cessé de résonner à Martissant. Depuis quelque temps, une vraie période de répit est observée dans ce quartier du sud de la capitale. Les conflits armés entre groupes rivaux semblent appartenir au passé. La vie reprend peu à peu ses droits dans cette zone réputée jadis de non droit.

L’heureuse initiative du « Parc naturel de Martissant », semble renforcer le calme de cette banlieue, quoiqu’il existe encore, soulignons-le, des cas isolés d’actes de banditisme.

L'ancienne Habitation Leclerc qui logeait un hôtel de luxe dans les années 70 et qui, au fil des ans, a été transformé en porcherie et repaire d’autres bestiaux, fait l’objet depuis quelque temps de travaux d’aménagement.

Une visite des lieux nous a permis de constater l’état d’avancement du projet. Les travaux consistant à dresser des murs autour du parc sont terminés. La route de Martissant 23, y compris la rue Manigat conduisant à l’Habitation Leclerc ainsi que les anciennes résidences de l’architecte Albert Mangonès et l’anthropologue Katherine Dunham, ne sont plus inaccessibles aux véhicules et aux piétons, a constaté Haiti Press Network.

De plus, de nombreuses routes vicinales se trouvant dans les tortueux corridors du quartier densément peuplé de Martissant ont été soit adoquinées soit bétonnées. Ce qui donne un nouvel aspect à l’environnement du parc où l’on prévoit d’implanter un grand jardin botanique, des centres culturels et de loisirs.

Pour l’instant, les travaux de canalisation sont en cours d’exécution, d’après un garde champêtre préposé à la sécurité du parc. Toutefois, les travaux de réhabilitation et/ou de construction des bâtiments devant abriter les différentes structures culturelles, éducatives, professionnelles et autres n’ont pas encore démarré.

Une somme de cinq millions (5 000 000) d’euros est rendue disponible pour le démarrage du projet. Le protocole d'accord, rappelons-le, a été signé en février 2008 entre les différents partenaires impliqués dans ce projet et l’Union européenne.

Ce projet mobilise, à côté de l’État haïtien, plusieurs Organisations non gouvernementales et institutions, dont la FOKAL, l’Union européenne, le Groupe de recherches et d’échanges technologiques (Gret), le Concern, l’Oxfam, l’Avsi et l’Administration municipale de Port-au-Prince.


Situé en banlieue sud de Port-au-Prince, l’espace verdoyant regroupant l’Habitation Leclerc, les propriétés d’Albert Mangonès et de Katherine Dunham commence à être transformé en un vrai lieu d'attraction et touristique. Le projet du Parc naturel de Martissant semble avoir un impact positif sur le pacte de non hostilité qu’observaient les groupes armés de la zone.

Alix Laroche
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 325 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter