• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-investissement :Une délégation québécoise explore les opportunités d’affaires en Haïti

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Une délégation de 15 investisseurs québécois conduite par le consul général d’Haïti à Montréal M. Justin Viard est en Haïti depuis le 5 novembre afin d’étudier les opportunités d’affaires qu’offre le pays. Ces entrepreneurs qui doivent laisser Haïti mercredi ont informé vouloir investir dans les domaines de l’énergie, de l’agroalimentaire, du tourisme et de l’hôtellerie lors d’une rencontre avec la presse jeudi, a consta Haïti Press Network.

Durant leur exploration sur le territoire haïtien, ils ont rencontré plusieurs personnalités en fonction du secteur qu’ils comptent investir, particulièrement la directrice de électricité d’Haïti (Ed’H), Mme Andress Apollon; le Ministre délégué auprès du Premier Ministre chargé de la sécurité énergétique, M. René Jean Jumeau; le Ministre de l’agriculture des ressources naturelles et du développement rural, M. Thomas Jacques; le ministre des travaux publics, transports, communications et énergies, M. Jacques Rousseau; et M. Jean-Marie Baker, chef d’entreprise en agriculture et la chambre Haitiano-canadienne.

« Je crois que toute la délégation a été satisfaite, ça été un vrai succès. On va vers du concret puisqu’il y a des suivis qui ont déjà commencé », a  indiqué M. Viard.

Pour Mme Edwige Pierre, vice-présidente de « Haïti Go », entreprise  spécialisée dans le tourisme et voyage, « le tourisme est le pilier économique d’un pays », donc « nous sommes là aujourd’hui pour permettre aux canadiens de venir voir ce que Haïti ait à leur offrir ».

« Nous comptons recycler tous les déchets des rues pour les transformer en énergie », mijote Joe Davis, président de Green Energy, entreprise travaillant dans le secteur de l’énergie renouvelable.

La majorité de ces éventuels investisseurs se disent prêt à investir mais projettent spécialement les villes de provinces  pour établir leurs entreprises. Ils estiment que la capitale haïtienne est saturée. « Il faut essayer de voir dans quelle mesure on peut finir avec la question que Haïti est la république de Port-au-Prince, et commencer avec une vraie décentralisation », conclut le consul Viard.










Evens Prosper
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


 

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 172 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter