Haïti-Corruption: l'ULCC performante en 2012, selon son DG

Mardi, 05 Février 2013 18:11 EP/HPN Nouvelles - Economie
Imprimer
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

Le Directeur de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC), Antoine Atouriste a présenté mardi un bilan « positif » des activités réalisées au cours de sa première année à la tête de cette institution. En enregistrant une cinquantaine de cas de corruption pour l’année 2012, M. Atouriste se dit satisfait et promet de redoubler d'efforts pour l’année 2013,  a constaté HPN.



« De février 2012 à janvier 2013,  l’ULCC a reçu 42 cas de corruption contre 100 pour les 7 années précédentes. Plus de 200 déclarations de Patrimoine comparativement à 500 déposées depuis la création de l'ULCC.

L'ancien colonel a révélé que tous les ministres du gouvernement avait déposé leur déclaration de patrimoine, 62 % des secrétaires d’état, 67 % des directeurs généraux et adjoints, a-t-il  précisé.

Dans le cadre du renforcement institutionnel, le directeur général de l’ULCC a souligné avoir recruté 12 experts, augmenté le nombre de bureau régional de l’ULCC à travers les autres départements du pays réputés pour des actes de corruption, et complété un code d’éthique à l’intention des hauts fonctionnaires sur la manière de gérer les biens de l’Etat.

Pour l'année en cours, M. Atouriste a annoncé qu’il va renforcer la campagne de sensibilisation contre la corruption, ouvrir 2 nouveaux bureaux régionaux dans les départements du Nord-ouest et Nord-Est, mettre disponible une ligne rouge nationale anti-corruption.

Il en a profité pour rappeler que sa mission à la tête de l’ULCC est de retirer Haïti du lot des nations de la honte en terme de corruption, corriger la tendance que le pays est le plus corrompu de l’Amérique et de la caraïbe.


Evens Prosper
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.