• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-politique : Mon parti, Parti d’élection

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 


Etrange!!! Aucun leader authentique de parti politique n’a gagné les élections présidentielles de 1990 à nos jours et pourtant aucun candidat indépendant ne les a remportées non plus. Aucun de nos présidents démocratiquement élus n’a été un leader authentique de parti politique à son premier mandat ; et ils sont tous devenus des fondateurs de parti.


Un jeune docteur en science politique eut à dire qu’il existe quatre forces politiques dont les partis politiques. Parlait-il du reste du monde ou d’Haïti également ? Nos partis politiques constituent-ils  une force politique ?  N’est-ce pas plutôt les leaders auxquels les partis se réfèrent pour se présenter dans une course électorale qui sont une force politique ?


En 1990 le Front National pour le Changement et la Démocratie (FNCD) a dû faire appel au jeune leader charismatique de la théologie de libération, Jean Bertrand Aristide, pour gagner les élections contre le candidat favori des américains, le centre-droit, Marc Bazin.


Moins d’un an plus tard soit en 1991 l’Organisation Politique Lavalas (OPL), un parti pro-Aristide dit-on, est formée. Que devient le FNCD ? Quel poids joua t-il sur son leader élu et en poste ? Quel rôle joua t-il à ses cotés ?


L’OPL fut le grand vainqueur des élections législatives et présidentielles de 1995, avec 17 des 27 sièges au Sénat et 66 des 83 à la Chambre des Députés et son candidat à la présidence, René Préval, élu à 87 % des votes. Se dissociant d’Aristide, le Parti devient en 1999 Organisation Peuple en Lutte.


L’ex- président Aristide, en 1996-1997, fonda le Parti Fanmi Lavalas qui a, elle à son tour, raflé les élections législatives et présidentielles de 2001. Après ce raz-de-marée électoral, il fut écarté de toutes les joutes électorales jusqu’à nos jours.


En 2005, une plateforme politique, Lespwa, fut fondée. Pour se faire représenter aux élections présidentielles de 2006, le parti a été chercher l’ex-président René Préval dans son fief à Marmelade. Sans surprise, le Parti a remporté les présidentielles et une bonne partie des chaises des Législatives.


A la veille des élections Législatives et Présidentielles de 2010, Lespwa fit place à Inite qui remporta les Législatives, mais pas les présidentielles.


Respons Peyizan, un parti jusque là inconnu, endossa la candidature d’un ex-chanteur très connu, Michel Joseph Martelly, pour remporter le fauteuil présidentiel aux élections de 2010. Après les élections le parti se divisa. En aout 2012, un nouveau parti, proche du président élu, naquit : Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK).


De 1990 à nos jours nous avons eu trois présidents démocratiquement élus, trois présidents qui n’ont pas été des leaders de partis politiques à leur premier mandat, trois présidents qui ont participé directement ou indirectement à la fondation de Partis politiques.
Ne pouvons-nous dire que nous avons trois présidents qui ne sont devenus des hommes politiques qu’à leur premier mandat ?


De 1990 à nos jours, tous les partis qui ont raflé les élections ont été fraichement créés. La plupart n’ont existé que le temps de remporté une compétition électorale : Organisation Politique Lavalas créée en 1991 a remporté les élections de 1995 puis s’est dissoute en 1997 ; Fanmi Lavalas a remporté les élections de 2001, depuis, il est écarté de tous les processus électoraux ; Lespwa n’a survécu que le temps de gagner les élections de 2006 ; Inite est dans l’impasse depuis qu’il a remporté les Législatives de 2010. Repons Payizan s’est divisé après avoir gagné les présidentielles de 2010.


Nos partis existent-ils seulement pour gagner des élections ? Comme quoi il n’y aurait d’activités politiques que d’élections. Avons-nous des partis politiques ou des partis d’élections ?


Les statistiques ne nous laissent-elles pas entrevoir que plus un parti est nouveau plus il a la chance de remporter les élections ?


Les prochaines élections confirmeront ou infirmeront.

 

 

Olivier THERALUS
Master histoire, ENS/Anthropo-sociologie, FE
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Bannière

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter