• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Élections: La commission de suivi des accords prépare un rapport sur la conjoncture

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Constatant l’impossibilité du Sénat haïtien de statuer, à l’instar de la Chambre des députés, sur la modification de la loi électorale 2013, les membres de la commission de suivi des accords envisagent de rencontrer, séparément, les acteurs concernés en vue de trouver une solution à la crise, a appris HPN.

 

« Nous sommes conscients de la situation [de blocage] actuelle dans l’application de l’accord El Rancho. Certaines parties signataires du document, par exemple l’Exécutif, respectent jusqu’ici leurs engagements. D’autres, comme le pouvoir judiciaire et le Sénat, n’ont rien fait »,a  indiqué, à HPN, Jeantel Joseph, membre de la commission de suivi de l’accord.

Dans le cadre de sa mission, la commission de suivi des accords, explique Jeantel Joseph, a déjà dressé un état des lieux de la situation et a évalué des avancées dans l’application de l’accord, ce, pour pouvoir identifier les acteurs qui n’assument pas leur responsabilité.

De ce fait, « les commissaires, promet Jeantel Joseph, s’engagent à travailler avec tous les acteurs concernés en vue de leur rappeler leurs engagements. »

Le représentant du Consortium national des Partis politiques saisi l’occasion pour inviter tous les acteurs à faire preuve de leur « bonne » foi pour sortir le pays de la crise.

En ce qui concerne la position des six sénateurs qui exigent la mise en place d’un Conseil électoral provisoire pour voter la modification de la loi électorale, le président du Consortium national des Partis politiques, Jeantel Joseph, dit reconnaître que la revendication des parlementaires rentre dans la ligne de l’accord.

« Mais, dit il, cela ne doit pas bloquer l’avancement du processus. La commission prendra en considération les recommandations du Sénat et fera le suivi auprès des autres parties concernées en vue de trouver une issue sous peu. »

Joint par HPN au téléphone, le Porte-parole de la Conférence épiscopale d’Haïti, Mgr. Patrick Aris, pour sa part, informe que la médiatrice attend le rapport de la commission de suivi des accords avant de se prononcer sur la situation actuelle.

« Je ne peux rien dire pour le moment. Nous attendons le rapport de la commission pour savoir quoi faire », répond brièvement Mgr. Patrick Aris, à une question d’HPN relative aux mesures que prendra la CEH sur la nouvelle crise liée au vote, par le Sénat, de la modification de la loi électorale en particulier.

Tandis que la Chambre des députés a déjà modifié la loi électorale 2013, six sénateurs de l’opposition, eux, refusent toujours de voter la vingtaine d’article du document,  proposé par le chef de l’Exécutif.

Ces parlementaires, quoique minoritaire, exigent la mise en place du Conseil électoral provisoire – tel que prévu dans l’accord El Rancho –, avant de statuer sur le texte de loi.

 

Sylvestre Fils Dorcilus

 

 

Bannière

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter