Haïti-Élections : ONI : le délai de 27 juillet accordé aux citoyens pour retirer leur CIN est légal

Mercredi, 18 Juin 2014 11:15 SFD/HPN Nouvelles - Elections
Imprimer
Note des utilisateurs: / 5
MauvaisTrès bien 

Le Conseil électoral provisoire, dans une note du 11 juin, avait indiqué que les personnes ayant leur carte d’identité nationale après le 27 juillet prochain ne seront pas autorisées à voter aux élections du 26 octobre et 28 décembre. L’ONI, contacté par HPN, fait le point autour de cette mesure.

 

 

« C’est une décision légale. C’est la loi électorale qui fait obligation aux institutions concernées : le Conseil électoral et l’Office national d’identification de fermer le registre électoral 90 jours avant le jour du scrutin », a expliqué le directeur de l’ONI, Jean-Baptiste Fils St Cyr, indiquant : « cela n’est pas nouveau. »

« L’obtention de toute carte électorale effectuée après le 27 juillet n’habilite nullement son titulaire à voter aux [dites] élections », a-t-on lu dans la note du 11 juin du Conseil électoral provisoire.

« Le CEP, a dit St Cyr, a juste fait un rappel. Lors des élections antérieures, les lois électorales ont toujours exigé deux mois pour fermer le registre électoral, mais vu des difficultés enregistrées à cause de l’intervalle jugée trop court, les acteurs avaient décidé d’ajouter un mois en plus. »

Selon Jean-Baptiste Fils St Cyr, l’Office national d’identification (ONI), pour le moment, est entrain de préparer une liste électorale générale (LEG) pour le Conseil électoral suite à un protocole d’accord qui a été signé entre les deux institutions.

C’est à partir de cette liste, a indiqué le directeur de l’ONI, que le Conseil électoral va, de son côté, établir le nombre de bureaux de votes en fonction du nombre d’électeurs [potentiels].

En ce qui à trait au retard enregistré dans la livraison des CIN, Jean-Baptiste Fils St Cyr a indiqué à l’agence HPN que des mesures ont été prises pour corriger ce problème.

Par ailleurs, le directeur de l’ONI a expliqué que l’institution continuera à émettre des cartes à l’intention des citoyens ayant l’âge requis : 18 ans.

« C’est une pièce d’identité avant tout. Nous avons l’obligation de la fournie à tout le monde […] », a rappelé le numéro un de l’Office national d’identification, Jean-Baptiste Fils St Cyr.

 

Sylvestre Fils Dorcilus