• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Elections : scrutin du 25 octobre, le PM appelle à la signature d’un pacte de non-agression

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Le gouvernement se dit préoccupé par le nombre élevé de mandataires que le CEP devra gérer dans les centres de vote. La formule de rotation envisagée par le conseil électoral est loin de rassurer le Premier ministre Evans Paul qui s’est entretenu avec la presse, jeudi 22 octobre, en sa résidence privée, à Bourdon (Port-au-Prince).


Selon M. Paul, cette innovation du CEP, à savoir la relève par groupe de 10 mandataires toutes les trois heures dans les centres de vote, risque de faire des frustrés, voire de créer des troubles. Sur ce point, le Premier ministre a reconnu que seul le conseil électoral peut en décider.

Par ailleurs, le chef du gouvernement a fait savoir que des consignes claires ont été passées à la PNH en vue de garantir la sécurité des élections le 25 octobre.

‘’Nous envisageons de prendre des mesures instantanées à l’encontre de tout éventuel fauteurs de trouble le jour du vote’’, a laissé entendre Evans Paul.

En outre, le chef du gouvernement a souligné que l’Etat haïtien envisage de signer la veille un pacte de non-agression entre tous les acteurs impliqués dans les élections : CEP, partis politiques, gouvernement, organismes d’observation électorale.

Entre autres mesures annoncées : un système de surveillance électronique sera établi dans certains centres de vote, des drones survoleront certaines régions du pays le jour du vote.

En dernier ressort, Evans Paul a annoncé que des autobus de l’Etat seront mis gratuitement à la disposition des potentiels électeurs.

 

Sur le meme sujet


Bannière

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter