• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Elections : « Non, Jude Célestin n’est pas en campagne », soutient le MONOP

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le candidat de la ligue alternative pour le progrès et l’émancipation d’Haïti (LAPEH) Jude Célestin n’est pas en campagne et n’entend aucunement participer au second tour des élections annoncées pour le 24 janvier 2016, sans l’application stricte des recommandations du rapport de la commission d’évaluation électorale indépendante (CEEI), ont soutenu des responsables du MONOP au cours d’une conférence de presse le 13 janvier 2016.

 

Par ces déclarations, les responsables du mouvement national de l'opposition populaire (MONOP), entité politique proche de LAPEH, ont voulu apporter un démenti formel à ce qu’ils assimilent à des allégations mensongères circulant autour d’une éventuelle participation du candidat de LAPEH au scrutin présidentiel face à son concurrent immédiat Jovenel Moise du PHTK.

 

Dénonçant «une machine électorale montée de toutes pièces en faveur du candidat du pouvoir sortant», André Fadot, porte-parole du MONOP, souligne que la date du 24 janvier a été choisie de façon unilatérale par l’équipe sortante avec la complicité des conseillers électoraux qui continuent de minimiser les recommandations de la CEEI, exigeant notamment une vérification en profondeur de tout le processus électoral en vue de déterminer a qui profitaient les irrégularités et fraudes massives détectées dans les procès-verbaux.

Le MONOP annonce la mise en place d’un calendrier de mobilisation qui doit faire échec au pouvoir en place. Aussi, ce groupement politique lance un appel au secteur de l’opposition démocratique du pays  d’emboiter le pas aux mouvements de désobéissance civile visant à finir avec le régime de Martelly, désireux selon eux d’instaurer des principes dictatoriales dans le pays.

« Nous appuyons Jude Célestin et disons Oui à la désobéissance civile qui doit faire échec au régime Martelly-Paul ! », scandent les partisans de LAPEH lors de la conférence de presse de ce mercredi.

« C’est une honte pour tout le pays quand des institutions prestigieuses dont l’Eglise se portent volontaires dans une commission qui devrait favoriser un climat de paix dans le pays sont tournées en dérision par le président Martelly qui l’a lui-même créée », renchérit Fritz Gerald Charles qui exige le redémarrage du processus en tenant compte des recommandations du rapport de la CEEI.

Il met en doute la crédibilité de Pierre Louis Opont qui a finalement annoncé l’application de ces recommandations alors qu’au départ il faisait la sourde oreille aux différents cris de l’opposition politique  particulièrement.

« Les recommandations du rapport de la CEEI devraient être appliquées intégralement par l’organisme électoral bien avant la fixation de la date du second tour des élections », a ajouté M. Fadot, soulignant qu’il n’y a pas eu de 25 octobre, encore moins de 27 décembre et qu’il n’y aura non plus de 24 janvier 2016.

Evens PIERRE-LOUIS

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Sur le meme sujet


Bannière

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter