• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-USA-Religion: Payer la dîme à l’église électroniquement

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 6
MauvaisTrès bien 

En tant qu’église d’avant-garde, le Tabernacle de Gloire, assemblée chrétienne haïtienne sise à North Miami, Floride, a introduit la dîme électronique (e-dime) dans le milieu évangélique haïtien au cours du mois de mars. Révolutionnaire. C’était aussi l’une des premières églises à recevoir, lors de ses débuts, des chèques dans les corbeilles des dimes et des offrandes.

Dans la plupart des assemblées chrétiennes, à un moment du culte vient toujours l’heure de l’offrande volontaire. Des personnes préposées à cette tache font passer une corbeille le long des rangées afin de collecter les dîmes et offrandes volontaires pour l’avancement du ministère. Il s’agit là d’une tradition surement séculaire et la méthode de collecte des dons a très peu bougé.

Il faut dire que cette corbeille peut surtout recueillir des liquidités, des billets, des pièces de monnaie. Mais qu’arrivera-t-il aux églises lorsque le papier monnaie aura disparu, ce qui finira un jour ou l’autre par arriver dans notre monde qui évolue si vite ? Aujourd’hui aux USA, la plupart des gens utilisent des cartes de crédit ou de débit au lieu de circuler avec de l’argent liquide. D’ailleurs, on parle même déjà de la disparition de ces moyens de paiement au profit d’autres sophistications… Ainsi pour survivre, les églises vont devoir s’adapter à un monde qui se digitalise de plus en plus.

L’assemblée chrétienne le Tabernacle de Gloire a pris les devant. Elle a jeté un pavé dans la mare en introduisant une méthode qui sied mieux aux habitudes de notre siècle, la collecte électronique. De quoi s’agit-il ?

L’église dispose de tablettes tactiles genre Ipad surmontées d’une lectrice de carte (square reader). Une fois la carte glissée à travers la lectrice, les quatre derniers chiffres du numéro de la carte apparaissent à l’écran et la personne peut procéder à la transaction en indiquant son nom et le montant qu’elle veut donner. Une fois la transaction approuvée, la personne signe pour la compléter. Elle peut recevoir ensuite un email ou un message texte pour l’avertir de sa transaction.

La méthode est révolutionnaire pour une église haïtienne (voire pour une église tout court), surtout que même des entreprises commerciales haïtiennes en Floride refusent jusqu'à présent de recevoir des chèques ou des cartes de crédit ou de débit.

Selon le Pasteur de cette assemblée, Gregory Toussaint, l’objectif à long terme est de remplacer les traditionnelles corbeilles par les tablettes tactiles modernes. « Ce qui nous a poussé à introduire cette nouvelle méthode est que l’argent liquide se raréfie de plus en plus dans la société américaine, les gens n’utilisent même plus leur chéquier, ils se servent davantage de leurs cartes de crédit ou de débit. Alors il faut s’adapter, car les églises ne peuvent rester en arrière alors que la société évolue », indique le jeune pasteur Toussaint.

Il poursuit : « Il y a l’aspect pratique de la chose mais aussi l’aspect psychologique, cela inspire confiance aux jeunes. Par ailleurs, certains se plaignaient de ne pas pouvoir contribuer à l’église parce qu’ils n’utilisent plus l’argent liquide mais des cartes de crédits ou de banque. Ils ont demandé l’introduction de la dîme électronique pour des raisons pratiques », assure le pasteur Toussaint.   

Il est bien possible que le Tabernacle de Gloire soit le premier à utiliser cette méthode dans la communauté chrétienne haïtienne. « Personnellement, Je connais une église à Montréal, Canada, qui permet à ses fidèles de contribuer par carte de crédit. Ce que nous faisions auparavant au Tabernacle de Gloire, mais il fallait remplir un formulaire. Aujourd’hui, nous permettons d’utiliser directement la carte de crédit ou de débit», explique le pasteur Gregory Toussaint.

« Par ailleurs, si quelqu’un le souhaite, il peut aussi payer sa dîme automatiquement. Il peut ouvrir un compte dans notre système, sur notre site web, avoir un pseudo, mot de passe et payer sa dime lorsqu’il le souhaite en se fixant une date bien précise de retrait automatique sur son compte. Cela devient plus facile », ajoute-t-il.

Néanmoins, les corbeilles ne sont pas encore jetées à la poubelle, car la Diaspora c’est une société haïtienne et le changement se fait graduellement. Certains continuent à donner leur dimes et offrande de manière traditionnelle, dans la corbeille ou en utilisant des chèques, car ces deux dernières méthodes sont maintenues. Cependant, de plus en plus de chrétiens, surtout des jeunes, férus de nouvelles technologies, utilisant Smartphones et ipad, veulent faire l’expérience de la dime électronique.

Les premières semaines du lancement de la nouvelle méthode, début mars, une vingtaine de personnes avaient manifesté le désir de contribuer électroniquement. A la fin du mois, on s’attend à ce qu’au moins une centaine de personnes emboitent le pas, espère Pasteur Gregory Toussaint.

Pour ceux qui s’inquiéteraient de la confidentialité de cette démarche, le pasteur Toussaint indique que cette méthode est très sure. « Les informations fournies restent confidentielles, l’église ne reçoit le numéro ni de la carte de crédit, ni le PIN du contributeur, mais seulement son nom et le montant qu’il donne ».

Présentement, du 24 au 31 mars, le Tabernacle de Gloire tient son réveil annuel autour du thème « Terrasser les terreurs de la nuit ».


Frantz Alcéma (USA)
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Sur le meme sujet


7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 238 invités en ligne


Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter