Haïti-Canada : Les Festivals d’été 2014, Haïti à l’affiche

Vendredi, 25 Juillet 2014 12:04 GF/HPN Trait D'union - Montreal
Imprimer
Note des utilisateurs: / 14
MauvaisTrès bien 

La moisson est abondante pour les artistes haïtiens cet été à Montréal. Ils sont les têtes d’affiche de nombreux festivals présentés dans la métropole québécoise. Cette année, les Haïtiens ornent les pubs radio, les panneaux publicitaires dans le métro et le carrousel défilant sur les pages d’accueil des sites web des évènements.

Euphorie, foule à perte de vue, les artistes haïtiens font battre le cœur des mélomanes de Montréal à l’unisson. Ils déferlent sur la métropole québécoise depuis le début de l’été. De toutes les vedettes annoncées en grande pompe, c’est Klass de Ritchie et de Pipo qui a charmé le public avec un spectacle absolument somptueux livré le 6 juillet dernier au congrès Renaissance.

Oublier de mentionner le concert de Boukman Ekspéryans et Eddy François à la dixième édition des Week-ends du monde serait un sacrilège. Les dignes représentants de la musique racine ont interprété les plus grands succès de leur répertoire devant un public métissé en transe et qui profitait d’un double évènement le 13 juillet dernier à l’occasion de la finale de la coupe du monde 2014 retransmise sur écran géant au Parc Jean-Drapeau.

Boukman Ekspryans poursuit sa tournée en sol canadien. La bande à Lolo et Manze est attendue au festival « Konpa Zouk » de Toronto le 3 août prochain. Le festival s’étoffe chaque jour et présente cette année une armada d’artistes venus d’ici et d’ailleurs comme Djakout # 1, le Vietzoukeur, J-Perry, Jaffa Charles , Mapou Ginen etc.

C’était l’extase le week-end écoulé. Plus d’une centaine de musiciens et d’interprètes haïtiens se sont relayés sur la scène de la TOHU lors de la première édition du festival international de « Mizik Kreyol » de Montréal. Les groupes les plus tournés ces temps-ci sur les stations de radio : Zenglen, Disip, Nu look, Kreyol-la, Black Parents, Top Adlerman et sans oublier des invités de marque Cubano, Larose, Claude Marcekin, Toto Laraque et David Bontemps.

Les artistes émergents ont eu également leur place comme le groupe « Unik ». La formation montréalaise a offert au public un spectacle ficelé. L’énergie déployée par la grande révélation du festival lui a valu de vifs applaudissements après chaque morceau, la forçant parfois à patienter avant d’entamer un nouveau.

Sur la scène des Nuits d’Afrique, le Tabou Combat qui clôturait la 28e édition du festival a drainé une foule compacte à la Places des Festivals. La soirée s’est amorcée avec la douce « Baissez-Bas », qui a donné le ton au reste du spectacle. Le légendaire groupe haïtien a présenté plusieurs pièces de l’album « Kompa to the world », entrecoupées de quelques vieux succès comme New-York City ou Pi gwo pi long ».

Le Tabou Combo n’a peut-être pas cassé la baraque, mais il a réussi à présenter un bon mélange de ses plus grands succès, ce qui aura plus certainement au public. Un répertoire qui va de 1968 à 2012.

Lors d’une soirée soulignant les 50 ans de présence haïtienne au Québec et le 210eanniversaire de l’indépendance d’Haïti, la huitième édition du festival Haïti en folie de la Fondation de la comédienne Fabienne Colas s’est ouverte, mardi soir, à la place des festivals, dans le cadre de juste pour rire.

Sur une scène montée au centre de la place des festivals, le spectacle titré Haïti tout feu tout flamme, conçu par la chanteuse Sara Rénélik, a fait défiler humour, musique et danse notamment avec la participation de Wesli, Luck Mervil et la talentueuse Marie Josée Lord.

Haïti en folie se poursuit vendredi et samedi avec Foire et spectacles au parc Lafontaine et se termine dimanche au Cabaret du Mile End, qui présente la comédie Stand –up Ladies, un spectacle d’humour haïtien interprété exclusivement par des femmes : Cynthia Jean Louis Laurent, Christina Guérin, Myria Charles, Gaëlle Bien-Aimé, Dorothy Rhau et Florence Dupuy, qui signe également la mise en scène.

L’humour haïtien justement était à l’honneur avec la deuxième édition de Hahahaïti le 15 juillet dernier. La soirée qui s’est déroulée à guichet fermé au théâtre Maisonneuve de la Place des Arts a mis en vedette un pléthore de comédiens : Ricardo Léfèvre, Kako( Haïti), Eddy King(Québec-Congo), Boucar Diouf(Québec-Sénégal), François Bellefeuille, Laurent Paquin et Rachid Badouri (Québec).

Cette SOIRÉE-BÉNÉFICE a été réalisée par le festival Juste pour rire, l’École nationale de l’humour et le consulat général de la République d’Haïti à Montréal avec la collaboration de l’immortel Dany Laferrière comme porte-parole de l’évènement pour une deuxième année consécutive.

Les profits générés par ce spectacle-bénéfice permettront de financer une école de l’humour à Port-au-Prince, de quoi donner  de l’espoir à tous ceux qui rêvent faire du rire et de la bonne humeur leur métier.

 

Guilloteau François, Montréal.