• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haiti-Canada : Le premier député noir de l'histoire du Québec, Jean Alfred, est mort

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 10
MauvaisTrès bien 

 

L'ancien député péquiste d'origine haïtienne, Jean Alfred, est décédé le 20 juillet dernier à l'âge de 75 ans. Élu en 1976, il restera dans les annales comme le premier député noir de l'Assemblée nationale du Québec.

 

Ses funérailles ont été célébrées samedi, à Montréal, en présence de plusieurs députés québécois.

Jean Alfred est né à Ouanaminthe, en Haïti, le 10 mars 1940. Il enseigne le français, le latin et la littérature française pendant cinq ans en Haïti avant d'arriver au Canada à la fin des années 1960, où il décroche un poste de professeur à la Commission scolaire de l'Outaouais. De 1975 à 1976, il a été conseiller municipal à Gatineau.

Le 15 novembre 1976, il a été élu sous la bannière du Parti québécois, un parti politique, œuvrant sur la scène provinciale, qui préconise l’indépendance du Québec et la protection de la langue française.  Il a siégé comme indépendant du 29 août 1980 au 10 mars 1981 avant de réintégrer le caucus du Parti québécois.

Jean  Alfred est contraint de quitter le caucus du Parti québécois en 1980 après avoir appuyé publiquement le régime du dictateur haïtien Jean-Claude Duvalier. Son éviction l'amène à dénoncer certains comportements racistes dont il aurait été la cible au sein de son propre parti.

Il réintègre néanmoins le PQ pour les élections de 1981 en se présentant dans la circonscription de Chapleau, où il a été défait par le libéral John Kehoe. Absent lors des élections de 1985, il tente à nouveau sa chance dans Chapleau en 1989, mais est à nouveau défait par M. Kehoe.

La fin de son mandat de député amène Jean Alfred à renouer avec le domaine de l'enseignement. En 1990, il quitte son poste à la Commission scolaire Outaouais-Hull. Des rumeurs veulent qu'il ait été contraint de démissionner parce qu'il aurait falsifié des résultats d'examen.

En 1993, il démissionne à nouveau, cette fois de son poste de commissaire à la Commission scolaire des Draveurs, après avoir essuyé un blâme pour son problème d'absentéisme.

Jean Alfred a écrit son autobiographie, mais elle n'a pas été publiée avant sa mort.

 

Guilloteau François, Montréal.

 

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 348 invités en ligne


Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter