• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haiti-Canada-littérature: le Québec se souvient d’Emile Olivier

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

La Grande Bibliothèque Nationale du Québec rend hommage ce samedi 24 novembre à l’écrivain et sociologue d’origine haïtienne, décédé le 10 novembre 2002 à l’âge de 62 ans. Intitulé « les saisons d’Émile Olivier », cet évènement permettra au public québécois de redécouvrir l’œuvre d’Olivier.


« L’écrivain de l’errance », tel que l’avaient surnommé les médias québécois, a laissé une trace durable dans la mémoire collective au Québec particulièrement dans le monde littéraire. Il fait partie de la vague des intellectuels condamnés à l’exil, chassés qu’ils furent par le régime des Duvalier. Lui, comme d’autres, avait choisi pour s’établir, la belle province, durant les années 60.


Enseignant à l’Université de Montréal nommé « professeur émérite » de cette même institution, l’homme de lettres haïtien a marqué l’univers littéraire québécois. « Il laisse un héritage qui invite à tous les voyages réels et littéraires », écrit le journal Le Devoir.

Auteur maintes fois primé, Émile Olivier a toujours porté un regard profond, chaleureux mais sans complaisance sur son pays natale et sa terre d’adoption. « Québécois de jour et Haïtien la nuit », disait-il, rappelle sur Facebook Images interculturelles cette semaine.


Émile Olivier : un destin exemplaire, cet ouvrage collectif est paru cette année pour souligner justement les dix ans de sa mort. Ce collectif est un hommage à l’écrivain, au sociologue et à l’éducateur. C’est un carnet dans lequel on retrouve des portraits, témoignages et textes critiques portant notamment sur sa relation à l’exil et à Haïti.


Lise Gauvin, Dany Laferrière, Gérard Aubourg, Myrlène Dorcay, Marcel Fournier, Isao Hiromatsu, Peter Klaus, Julien Landry, Christiane Ndiaye, Joubert Satyre – contributeurs de  ce livre - éclairent chacun à sa façon la vie d’Émile Olivier.


Chevalier de l’Ordre des arts et des lettres en France, Chevalier de l’Ordre national du Québec, il a écrit son nom en lettres d’or dans le monde de la francophonie.


Depuis 2004, le Conseil supérieur de la langue française de concert avec le Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes, décernent le prix littéraire Émile Olivier. Il récompense un écrivain canadien francophone hors du Québec dont l’œuvre est publiée par une maison d’édition membre du regroupement des éditeurs canadiens français.


Cet important prix littéraire a été décerné cette année à Michèle Vinet pour son roman Jeudi Novembre.

 



Guilloteau François, Montréal.

 

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 311 invités en ligne


Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter