• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-ONU : Intervention de l’ambassadeur Régis à la réunion du conseil de sécurité de l’ONU

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Index de l'article
Haïti-ONU : Intervention de l’ambassadeur Régis à la réunion du conseil de sécurité de l’ONU
Lire la suite
Toutes les pages

Allocution de l’ambassadeur Denis Régis, représentant permanent de la République d’Haïti auprès des Nations Unies, à la réunion du Conseil de sécurité, à New York (Etats-Unis) le 30 juillet 2015, sur les défis auxquels font face les petits Etats insulaires en développement dans les domaines de la paix et de la sécurité.

 

Monsieur le Président,

Excellences,

Mesdames, Messieurs,

1- Permettez-moi, tout d’abord, au nom du Gouvernement de la République d’Haïti, de féliciter la présidence néo-zélandaise du Conseil de Sécurité des Nations Unies d’avoir pris l’initiative de ce débat important sur les défis spécifiques, en lien avec la paix et la sécurité, auxquels les petits États insulaires en développement (PEID) sont confrontés.  Le Gouvernement de la République d’Haïti s’en réjouit d’autant plus que cette réunion, qui a lieu dans la foulée de l’Année internationale des PEID (2014) et de la Troisième Conférence internationale sur les PEID, se tient à un moment charnière, à la veille de l’adoption du nouvel Agenda pour le développement des Nations Unies pour l’après-2015, et à quelques mois de la Conférence internationale de Paris sur le climat.

Monsieur le Président,

2- Les petits États insulaires en développement sont souvent présentés comme un « cas à part » en matière de développement durable.  A bien des égards, leur vulnérabilité est extrême.  On s’inquiète avec raison que leur situation économique ait moins progressé que celle de la plupart des autres groupes – quand elle n’a pas régressé –, notamment au chapitre de la réduction de la pauvreté.  Quels que soient les paramètres utilisés pour mesurer le développement durable, les petits États insulaires en développement font partie des zones en difficulté dans le monde, indique l’ONU.  En effet, nombreux sont leurs handicaps structurels, lesquels sont souvent exacerbés par les problèmes liés à la sécurité.

3- La République d’Haïti, à l’instar de tous les États insulaires en développement, est aux prises avec les multiples défis liés à l’insuffisance des ressources, l’exposition aux catastrophes naturelles et aux crises écologiques, la vulnérabilité face aux chocs économiques extérieurs.  A cela s’ajoutent l’élévation du niveau de la mer et les conséquences du changement climatique, qui non seulement entravent la marche des PEID vers le développement durable mais posent aussi un risque aigu pour leur survie et leur viabilité.  La situation des PEID représente donc indiscutablement un enjeu important dans la problématique de la paix et de la sécurité internationales.

4- La sécurité comporte, en effet, un caractère multidimensionnel, qui déborde aujourd’hui le cadre des questions militaires traditionnelles pour englober ce qu’il est convenu d’appeler les « nouvelles menaces » à la paix, lesquelles sont plus  diffuses, plus fragmentées, et souvent de nature « plus sociale que militaire ».  En font partie les défis reliés au développement économique et social, à la stabilité et à la durabilité environnementale, mais aussi, bien entendu, les catastrophes naturelles ou les crises écologiques.

5- La situation d’Haïti illustre à un haut degré la corrélation étroite qui existe entre la sécurité, la paix et le développement.  En 2004, dans la foulée d’une grave crise politique qui avait mis à rude épreuve la stabilité du pays et ses perspectives de développement, le Conseil de sécurité a décidé de la création de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).  Aujourd’hui, dix ans plus tard, le pays a fort heureusement repris son destin en main.  L’enracinement de la démocratie, la protection des droits de l’homme et la pleine jouissance des libertés fondamentales sont aujourd’hui des acquis indiscutables.  Forte de la stabilité et de la sécurité retrouvées, Haïti a enregistré ces dernières années un redressement sensible de son économie, marquée par la création de nouvelles entreprises, le dynamisme de l’investissement, la renaissance du tourisme et la relance du processus de développement en général.  Après plusieurs décennies de stagnation, l’économie a renoué avec la croissance.


 

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 318 invités en ligne


Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter