• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti: des organisations à Porto-Rico manifestent contre la décision du TC, l’ONU analyse

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 11
MauvaisTrès bien 

Plusieurs organisations de droits humains à Porto-Rico, ont annoncé la tenue ce mardi d’une manifestation devant les locaux du consulat dominicain à Porto-Rico, en vue d’exprimer leur « indignation » face à la décision du Tribunal constitutionnel de la République dominicaine de  ravir des droits acquis aux dominicains d’origine haïtienne, a appris Haïti Press Network.

 


Ce réseau d'organismes dominicains et Porto-Riccains notamment le Comité pour l'enfance dominicano-haïtien, le Comité dominicain des droits de l'homme, le Centre des femmes dominicaines, le Mouvement des travailleurs de l'unité dominicaine répudient la décision  168-13 du tribunal constitutionnel dominicain, de légitimer les actes administratifs illégaux de la Junte Centrale Electorale (JCE) qui prétend éliminer la nationalité dominicaine  des filles et des fils d'immigrés sans-papiers à partir de 1929. Laquelle décision affectera les droits fondamentaux de plus de quatre générations d'immigrants, principalement des dominicains de descendants haïtiens.


La mobilisation se terminera  par le dépôt  d’une gerbe de fleurs en hommage au leader de la communauté dominicaine, Saul Perez, défenseur des droits des migrants, qui est décédé en octobre 2007.

« C’est en hommage et en reconnaissance à Saul Perez  qei nous revendiquons  le droit de nom et de nationalité de tous les dominicains de descendants haïtiens, ont indiqué les organisateurs de cette marche.

« Ne soyons pas indifférents à l'injustice », concluent-ils.

Entre temps, l’Agence des Nations Unies, en République Dominicaine, analyse actuellement  la cohérence existant entre une décision de la Cour constitutionnelle et des traités et résolutions internationales signés par le pays des Caraïbes.

L’ex président Hipolito Mejia a indiqué que la décision du tribunal constitutionnel du 23 septembre 2013  a des implications  politiques, et économiques qui touchent la population migrante vivant  dans le pays.« En tant que pays, nous devons agir en conformité avec notre Constitution et dans le même temps, conformément aux normes internationales régissant la question des migrations », a-t-il dit.

Aussi pense-t-il que dans « le contexte de la politique internationale et les programmes d'intégration régionale imposé par la mondialisation économique et social, la migration doit être abordée comme un élément qui favorise le développement, plutôt que comme un phénomène qui contribue à la dégradation des nations ».

 

 

 

Sur le meme sujet


7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 297 invités en ligne


Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter