• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-RD: Haïti doit continuer à dénoncer l’arrêt constitutionnel dominicain, croit le Garr

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

En marge de la première réunion de la commission bilatérale haïtiano-dominicaine qui se tiendra à Ouanaminthe, ce mardi 7 janvier 2014, le Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés (Garr) a déclaré qu’Haïti a pour obligation de continuer à dénoncer  l’arrêt de la Cour constitutionnelle dominicaine rendant apatride des milliers de dominicains d’ascendance haïtienne.


« Nous pouvons continuer à dénoncer cette décision qui pose un problème d’Etat de droit en République Dominicaine,  et nous avons l'obligation de dénoncer un tel fait qui peut être dangereux pour la République dominicaine et tous les pays de la Caraïbe » a déclaré à HPN le nouveau coordonnateur du Garr Jean Baptiste Azolin.

 

Toutefois, M. Azolin  maintient qu’Haïti ne peut faire de négociation avec la République voisine autour de l’arrêt constitutionnel en raison que ce problème ne concerne qu’un groupe de dominicains dont l’Etat dominicain  viole le droit.

Concernant les thèmes qui seront débattus lors de la réunion de mardi le responsable du Garr dit espérer que les autorités haïtiennes arriveront à négocier effectivement sur plusieurs questions qui posent problème avec la République Dominicaine notamment  les questions migratoires, le commerce et la politique.

Toutefois, il s'est dit « prudent » par rapport à la formation de la commission bilatérale haïtiano-dominicaine, par le fait qu’une commission bilatérale avait déjà été formée depuis environ 10 ans autour des mêmes problèmes.

Une rencontre doit se dérouler dans l'après-midi du lundi 6 janvier à Port-au-Prince entre les membres de la commission gouvernementale pour le dialogue binational et plusieurs groupes de la société civile notamment  le Garr, en prélude à la réunion du mardi 7 janvier 2014.

Le  mandat de la commission bilatérale haïtiano-dominicaine est de « trouver un consensus et des solutions acceptables en vue de vider tous les contentieux entre les deux pays sur les questions migratoires, les échanges commerciaux, la sécurité frontalière et la régularisation des marchés binationaux », avait indiqué un communiqué du gouvernement haïtien.

 

Sur le meme sujet


7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 202 invités en ligne


Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter