• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-RD : Des Dominicains marchent pour la paix

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Près de six mois après la décision de la Cour institutionnelle dominicaine de retirer la nationalité des milliers Dominicains d’origine haïtienne, les relations entre les deux pays se sont un peu tendues. Une délégation de sept Dominicains composée d’hommes et de femmes a organisé une marche pacifique en vue de promouvoir la paix entre les deux États se partageant l’île.

 



Cette initiative a été appuyée entre autres par le Groupe d’appui aux rapatriés et aux réfugiés (GARR), le service des Jésuites et le  Réseau national de défense des droits humains(RNDDH).


Vêtus de T-shirts blancs

Justice, paix, unité, ont été les principaux messages que l’on pouvait lire sur les T-shirts de ces sept ambassadeurs prônant  l’harmonie entre les deux voisins. La marche avait débuté le 25 février dernier à Santo-Domingo et a pris fin le 9 mars à Port-au-Prince. L’objectif de la manifestation consistait à remettre deux  manifestes, l’un au président haïtien et l’autre au chef d’État dominicain.

Selon la ministre déléguée aux droits humains et à la lutte contre l'extrême pauvreté, Rose-Anne Auguste, représentant le gouvernement haïtien dans la cérémonie, cette longue marche d’environ 400 kilomètres fait montre de la volonté des citoyens dominicains de cohabiter avec leurs frères haïtiens dans la paix.

 

"Cela, explique-t-elle, témoigne également de la nécessité de nous inscrire dans un autre paradigme pour l’émergence d’une île exempte de conflits".

L’Amérique latine, poursuit Mme Auguste, s’engage à offrir une nouvelle manière de vivre  aux citoyens du Monde entier afin de construire un avenir meilleur. « Pour ce faire, il convient de promouvoir la paix et la fraternité entre les différents peuples de la Terre », préconise-t-elle.

De son côté, le chef de la délégation, Rafaël Guillén Beltre, s’est prononcé contre le verdict de la Cour institutionnelle dominicaine. « Nous représentons le sublime sentiment d’amour de notre Etat-nation ayant réalisé plus de 400 kilomètres de marche en vue d’apporter un message d’amour et de paix. Car, Haïti vit dans notre cœur », a-t-il déclaré.

Le chef de la délégation, par ce long périple, il dit partager sa pleine et entière solidarité  avec ces milliers de Dominicaines et Dominicains dont les droits fondamentaux sont bafoués.

Monsieur Beltre a, par ailleurs, a pointé du doigt un groupe minoritaire économiquement fort  qui profite du pouvoir de contrôle sur les médias pour alimenter des tensions en vue de provoquer un affrontement entre les deux peuples. Mais, ces ultranationalistes.

"Haïti et la République dominicaine, rappelle-t-il, sont deux frères partageant la même île".

Pour lui, le verdict de la Cour institutionnelle dominicaine est une décision raciste émanée de ce groupe minoritaire.

Le directeur exécutif de la Fondation « Zilé », Edwin Paraison a, pour sa part, salué cette initiative réalisée, selon lui, dans une conjoncture fragile.

Il a, par ailleurs, promis de revoir de concert avec le ministère de la Culture les différentes meringues carnavalesques cette année ayant été très hostiles aux confrères dominicains suite à l’arrêt 168-13 de la Cour institutionnelle dominicaine.

RA/HPN

 

Sur le meme sujet


7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 171 invités en ligne


Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter