• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

RD: «Les Dominicains cultivent du racisme culturel contre les Haïtiens», selon le professeur Blot

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

A l’occasion de la célébration du 16e anniversaire de l’organisme « Sant Pon Ayiti », le mercredi 5 décembre, le professeur Jean Yves Blot, vice-doyen de la faculté d’Ethnologie, a indiqué que « Les Dominicains cultivent du racisme culturel contre les Haïtiens».

 

 

 

Le professeur Jean Yves Blot, lors de son intervention sur la lutte menée pour le renforcement des relations haïtiano-dominicaines, a fait comprendre le rôle fondamental que la culture joue dans les relations des deux pays. Cependant, a-t-il souligné, le peuple voisin cultive visiblement du racisme envers les Haïtiens.

« Nous avons permis aux Dominicains de reconnaitre leur identité à travers la culture haïtienne », a indiqué l’universitaire.

Le professeur Blot souhaite que les relations entre Haïti et la République Dominicaine continuent à s’améliorer pour le bien-être des deux peuples. Toutefois, il appelle les autorités locales à assumer leur responsabilité.

« Notre culture est limitée par rapport à la leur à cause du contrôle impérialiste des Etats-Unis d’Amérique », a-t-il conclu.

En effet, c’est autour du thème : « Comment la culture et l’environnement peuvent-ils contribuer au renforcement des relations entre les peuples haïtien et dominicain », que les responsables du Sant Pon Ayiti ont célébré le 16e anniversaire de l’organisme.

Une célébration au cours de laquelle l’accent a été particulièrement mis sur les relations haïtiano-dominicaines.

« Au cours de ces 16 années, le rapport entre les deux pays a évolué. Les presses dominicaine et haïtienne peuvent en témoigner », a laissé entendre Pierre Yves Edmond, coordonnateur général du Sant Pon Ayiti.

Persistant dans sa remarque de progression dans les relations entre les deux pays, Pierre Yves Edmond a fait comprendre qu’Haïti est devenue un marché économique important pour les Dominicains.

Selon M. Edmond, les Haïtiens, jadis, qui vivaient dans les batey n’avaient pas accès à l’eau potable, à l’électricité, à l’éducation, mais depuis quelque temps une certaine amélioration est remarquée en ce sens.

Par ailleurs, Pierre Yves Edmond a informé de la tenue dans les jours précédents d’une rencontre entre une association de maires dominicains et haïtiens, en vue de déboucher sur des stratégies visant à développer de bonnes relations  entre les deux pays.

 

Mackendy Emmanuel Alexis

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 438 invités en ligne


Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter