• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

« HaïtiPay S.A. » révolutionne la manière dont nous faisons nos transactions

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 10
MauvaisTrès bien 

Les transactions de transfert, de paiement ou d’achat avec du cash deviennent de plus en plus dangereuses considérant le niveau d’insécurité qui a augmenté dans le pays malgré les efforts des autorités pour contrecarrer les vols et autres crimes violents.

 

 

Il n’y a de meilleure protection que la prévention. Comment pouvons-nous aujourd’hui réduire les risques et inconvénients liés à la manipulation du cash dans nos transactions de tous les jours? Y a-t-il en Haïti un moyen pour les consommateurs de payer les biens et services de manière sécuritaire, rapide et conviviale? Sommes-nous prêts à nous défaire de ces vieilles habitudes de garder en notre sein notre cash si durement gagné?

Tant de questions que se sont posé les jeunes entrepreneurs qui ont fondé HaïtiPay S.A., une compagnie offrant des services de paiement électronique qui veut révolutionner la manière dont nous effectuons nos transactions.

Créée en 2012, la compagnie s’est donné pour mission de développer une alternative viable à l’utilisation du Cash dans nos transactions commerciales. Grâce aux toutes dernières technologies, HaïtiPay construit un réseau informatique sécurisé qui permettra de remplacer les transactions en Cash par des transactions en argent numérique. HaïtiPay construit un écosystème qui permettra à notre économie, aujourd’hui basée sur l’utilisation du Cash, de progresser rapidement vers une économie principalement axée sur les transactions en monnaie électronique.

« Nous sommes en train de bâtir un pont vers l’Haïti du futur. Nous prônons l’utilisation du portefeuille électronique sur téléphone portable pour faciliter l’inclusion financière. » explique Madame Pascale Elie, gestionnaire de projets chez HaïtiPay.


En Haïti, il y a de cela moins de vingt-cinq ans, avoir une ligne téléphonique chez soi était un privilège. Qui ne se souvient pas des difficultés que nous avions à communiquer avec nos proches, la majorité des haïtiens étaient coupés du reste du monde! Grâce aux investissements des dernières années dans le secteur des télécommunications, près de la moitié de la population haïtienne a, aujourd’hui, accès à un téléphone portable. Les services de téléphonie cellulaire et d’internet sont maintenant accessibles sur 95% du territoire national. Qu’en est-il pour les services financiers? Sont-ils accessibles partout et par tous comme pour les services de télécommunication?

Chaque année la Banque Mondiale conduit une enquête mesurant le niveau d’inclusion financière de chaque Pays (GLOBAL FINDEX). En 2014, Haïti se classe très loin par rapport à la moyenne des pays de la région avec seulement 18.9% de la population adulte qui détient un compte dans une institution financière versus une moyenne de 51.4% pour les pays de la Caraïbe et d’Amérique Latine. Comme l’accès à la téléphonie, l’accès aux services financiers de base est un indicateur important du développement humain. Certains le considèrent même comme un droit universel.

Il y a, aujourd’hui, en Haïti plus de 100,000 points de vente de services de téléphonie mobile, incluant les marchands de temps d’antenne « pap pa dap » et « la pou la ». Quant au secteur financier, il comprend moins de 300 succursales sur tout le territoire national pour desservir une population de plus de 10 millions d’habitants. L’on comprend pourquoi les files d’attente sont très longues à la banque. Dans les régions urbaines il faut souvent plus d’une heure pour faire une transaction de base. Et que dire de la distance à parcourir pour accéder à une succursale dans les régions rurales!

Constatant le faible niveau d’accessibilité des services financiers en Haïti, la jeune équipe de HaïtiPay a vue de grandes opportunités d’affaires dans la recherche de solutions à ce problème. « Notre compagnie développe des solutions appliquées au secteur financier. La forte pénétration des services de téléphonie nous permet de développer des solutions de paiement électronique sur téléphone portable. Plus besoin d’aller faire la ligne à la banque. Vous pouvez maintenant faire vos transactions en toute sécurité à partir de votre téléphone.»

Toujours selon Madame Pascale Élie, « les banques haïtiennes se modernisent et grâce aux nouvelles technologies elles peuvent maintenant offrir à leur clientèle des services de banque à distance sur portable. »

A suivre...

Pour lire la suite, cliquez ICI

Mise à jour le Jeudi, 08 Octobre 2015 09:09  

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 207 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter