• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Coopération : L’UE maintient son support de 2014 à 2020 pour un montant de 420 millions d’Euro

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

« Notre partenariat est stable avec Haïti, nous sommes au coté d’Haïti et nous le serons pour les années à venir », a déclaré vendredi le chef de la délégation de l’Union Européenne (UE) en Haïti Javier Nino Perez. A cet effet, M. Perez informe que l’UE compte maintenir son support à Haïti pour un montant de 420 millions d’euro pendant la période de 2014 à 2020.


L’ambassadeur Perez faisait ici état de l’évolution de la coopération au développement entre l’Union Européenne et Haïti au cours des 6 dernières années, dans le  dans le cadre du 10ème Fonds européen de développement, dont la période de programmation (2008-2013) arrive à son terme. Aussi, il annonce que l’UE est prête à appuyer Haïti dans ses efforts pour devenir d’ici 2030 un pays émergent.

 

Pendant la période de 2008 à 2013, l’UE a fourni à Haïti 883 millions d’euro pour subventionner différents programmes, qui couvrent plusieurs domaines notamment les infrastructures routières, le développement rural, l’éducation, la sécurité alimentaire et la reforme de l’administration.

Cette coopération mise en œuvre sous le leadership de l’Etat haïtien a été faite en étroite collaboration avec l’UE, et a permis certaines avancées significatives notamment dans le transport routier avec 267,5 millions d’euros, la reconstruction par des avancées dans l’accès au service de base à la population, notamment de logement correct, a informé Javier Nino Perez.

M. Perez s’est dit très satisfait de la coopération de l’UE avec Haïti, ajoutant que malgré le contexte de crise économique que traverse le continent Européen, l’UE a pu renforcer son appui à Haïti. « 90% de l’appui de l’UE sont canalisé à travers le gouvernement haïtien, c’est une preuve de confiance au gouvernement haïtien et à Haïti », a-t-il fait savoir.

Pour les nouvelles perspectives, 4 domaines de coopération ont été identifiés en étroite collaboration avec le gouvernement et la société civile, informe M. Perez. Il s’agit de l’éducation, la reforme de l’Etat dans la modernisation de l’administration publique, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, le développement rural et les infrastructures routières.

L’UE envisage également de renforcer entre autres les programmes de micro crédit, la pêche et de la culture.

« Nous sommes en train de préparer un nouveau programme d’appui budgétaire, le plus gros,  pour un montant de 112 millions d’euro soit 150 millions de dollars américain, en vue d’appuyer directement le gouvernement à travers la reforme de l’Etat, la lutte contre la pauvreté, et l’accès au service de base pour faciliter la croissance économique », a assuré M. Perez.

Par ailleurs, l’UE salue la décision du gouvernement haïtien d’avoir pris le leadership pour la coordination de l’aide extérieure à travers le CAED le 10 mai dernier. L’UE croit que les problèmes d’Haïti doivent être coordonnés par le gouvernement et la société.

Pour sa part, le chef des opérations à l’Union Européenne, Joâo de Santana, a indiqué que la coopération entre l’UE et Haïti est basé sur le fait que l’UE n’est pas là pour imposer ni des solutions, ni des démarches, mais plutôt pour accompagner le peuple et l’Etat dans sa démarche de développement.

« On n’est pas la pour assister, mais on est là pour être les témoins du développement d’Haïti et de son renouveau, c’est la perspective dans laquelle nous nous plaçons », a-t-il déclaré.

Mise à jour le Vendredi, 04 Octobre 2013 14:29  

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 214 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter