• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haiti-Séisme : 4 ans après, le Plan invite les enfants de Thomazeau à partager leurs expériences

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

L’organisation Plan international Haïti a organisé, lundi, dans la commune de Thomazeau,( Ouest) une journée de réflexions avec des élèves provenant de 8 écoles de la zone, autour de leurs expériences 4 ans après le séisme. « Réfléchissons avec les enfants sur leurs connaissances, leurs expériences et les leçons apprises, 4 ans après,  a été le thème de cette journée.

 

Ils étaient plus de trois cents enfants à se réunir au local de l’Ecole fondamentale d’Application centre d’appui pédagogique (EFACAP) de Thomazeau à l’initiative de l’Organisation Plan International Haïti en vue d’échanger entre eux et avec les responsables sur ce qu’ils ont appris et retenus  4 ans après le passage du séisme.

Il s’agissait d’évaluer la compréhension des enfants par rapport au tremblement de terre ; faire le bilan de leur apprentissage en rapport aux différentes campagnes de sensibilisation, évaluer leurs capacités de réaction par rapport à ce même évènement 4 ans après, a expliqué un responsable  de l’Organisation.

« 4 ans après, c’est le moment d’évaluer tout ce qui a été réalisée,  ce qu’ils ont appris, quelles sont leurs nouvelles expériences ou ont-ils agi autrement ? », a fait savoir Mme Roseline Nérée , Desaugustes, responsable de programme de gestion et de risques au niveau de du Plan.

Selon Mme Desasuguste, le Plan a porté son dévolu sur Thomazeau pour être  plus proche de cette communauté tout en évaluant  la vulnérabilité de la zone.

Pour sa part, la Directrice de programme de l’Organisation, Mme Gladys Archange Guerrier, a mis l’accent sur la nécessité de garantir  le respect des droits des enfants en général,et les filles en particulier. Elle a recommandé aux institutions concernées et aux hommes de donner une attention particulière aux filles qui constituent le plus souvent la catégorie  la plus vulnérable lors des catastrophes.

Le maire de la commune, Moise Jean, a salué la tenue d’une telle initiative dans sa commune tout en sollicitant, en invitant les élèves à se comporter comme des agents  de sensibilisation chez eux et  dans leurs quartiers.

Une séance de simulation a été aussi organisée avec les élèves sur les comportements à adopter en  cas d’éventuelle catastrophe, comme celle qui s’était produite le 12 janvier 2010.

Mise à jour le Mercredi, 15 Janvier 2014 09:55  

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 145 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter