• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Séisme: Fermeture officielle du camp Jean Marie Vincent à Tabarre

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Le magistrat Auguste, premier citoyen de Tabarre a, symboliquement procédé ce samedi 12 janvier, à la fermeture officielle du camp d’hébergement de sinistrés du séisme qu’étaient logés sur le terrain de l’école publique, Jean Marie Vincent à Tabarre 48, constate Haïti Press Network.

 

La cérémonie s’est déroulée en présence de l’ambassadeur, William Lacy Swing également directeur général de l’OIM et la Commissaire à l’aide humanitaire, à la coopération internationale et à la réponse aux crises, Mme Kristalina Georgieva, dans les jardins de l’établissement scolaire qui servait autrefois de centre d’hébergement des familles déplacées.

 

La Commissaire à l’aide humanitaire, à la coopération internationale et à la réponse aux crises, Mme Kristalina Georgieva qui s’est montrée très touchée par cette catastrophe qui a secoué Haïti en 2010, a promis de décaisser une somme de 9 millions  (9 000 000) de dollars pour l’achèvement des travaux de réhabilitation de l’école Jean Marie Vincent.

 

« Vous pouvez oser rêver. Et si vous rêvez, vos rêves deviendront réalité ». Ainsi s’est-elle adressée à l’assistance composée de quelques élèves de l’école et des bénéficiaires du programme de relocalisation de l’Organisation internationale pour la migration (OIM).

 

L’ambassadeur William Lacy Swing qui prenait la parole pour la circonstance, dit avoir identifié des efforts considérables, trois ans après le tremblement de terre tragique. Toutefois, reconnait-il, beaucoup restent encore à faire.

 

Selon M. Swing, grâce à l’appui de la communauté internationale qui travaille en étroite collaboration avec l’État haïtien, sur un total de 1500 camps, il ne reste qu’environ 400, dont les occupants seront relocalisés bientôt.

 

« L’urgence n’est pas finie. Il est toujours nécessaire de travailler ardemment, afin d’améliorer la situation de la population qui vit dans des conditions particulièrement difficile », a-t-il lâché, avant de souligner que le projet de relocalisation des sinistrés est le résultat d’une vision partagée.

 

Pour sa part, l’édile de Tabarre qui a remercié les partenaires pour leur support, invite ceux-ci à faire plus d’efforts, afin de venir en aide à de nombreuses familles qui croupissent toujours dans la crasse dans d’autres camps de déplacés.

 

Selon un document distribué à la presse, dans le cadre des divers programmes de retour mis en place en 2011 par le gouvernement haïtien et l’Unité de construction de logements et de bâtiments publics (UCLBP), quelque 158 833 familles, soit 635 332 personnes, ont bénéficié d’une aide pour être relogées dans les communautés où elles vivaient avant le tremblement de terre.

 

 

 

Texte et photo : Alix Laroche

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 235 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter