• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Insécurité : Le RNDDH préoccupé par des actes de violences dans la capitale

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le Réseau national de défense des droits humains (RNDHH) a exprimé sa préoccupation sur la précarité de la situation sécuritaire du pays au cours du mois de février. L’organisme a appelé les autorités compétentes à prendre des mesures que de droit pour combattre le phénomène de l’insécurité, a informé l’agence Haiti Press Network.

 

Dans un rapport publié sur la situation des droits humains dans le pays, durant le mois de février en cours, le Réseau national de défense des droits humains a noté la détérioration de la sécurité, malgré une "baisse considérable" constatée dans les cas d’enlèvements suivis de séquestration contre rançon.

« La situation générale des droits humains en Haïti est aujourd’hui caractérisée par des crises sociopolitiques alarmantes », a précisé le RNDDH, dans le chapitre 4 de son rapport consacré à l’insécurité et l’impunité dans le pays.

Selon le réseau de défense des droits humains, les droits civils et politiques ainsi que les droits sociaux, économiques et culturels ne sont pas respectés dans le pays.

« Les promesses de campagne électorale [du président Martelly] tardent encore à se concrétiser et la population haïtienne qui croupit dans la misère, devient impatiente alors que les autorités concernées semblent ne pas cerner la gravité de la situation »,peut-on encore lire dans ce rapport publié au milieu du mois de février.

« Les cas de vol, de viol, d’assassinat sont courants », a dénoncé les militants des droits humains précisant, par ailleurs, que les citoyens sont quotidiennement victimes de « poursuites au grand jour pour les forcer à vider leurs poches, la cueillette, aux portes des banques commerciales, d’individus venant faire des transactions sont monnaie courante dans l’aire métropolitaine. »

Le RNDDH a rappelé que personne n’est épargné par cette situation d’insécurité généralisée.

« Toutes les couches de la société sont touchées », a écrit le réseau national de défense des droits humains, citant, à titre d’exemple, des agents de la Police nationale d’Haïti – chargés d’assurer la sécurité des citoyens –, eux-mêmes victimes de l’insécurité.

Aussi le RNDDH a rappelé le double assassinat, le 8 février, du coordonnateur général de la Plateforme des organisations haïtiennes de droits humains (POHDH), Daniel Dorsinvil et son épouse Girldy Lareche Dorsinvil qui est un vibrant témoignage de la menace qui plane sur la vie des citoyens.

Face à cette situation de terreur préoccupante, le RNDDH a exhorté une nouvelle fois les autorités gouvernementales et policières à jouer pleinement leur rôle afin de garantir la sécurité de tous les citoyens généralement quelconque afin que, d’une part, que tout le monde puisse vaquer à leur occupation et, d’autre part, de stabiliser le pays.

 

Sylvestre Fils Dorcilus

Mise à jour le Lundi, 17 Février 2014 13:31  

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 533 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter