• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haiti-Onu:la Minustah prône la concession entre les acteurs pour faciliter la tenue des élections

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 9
MauvaisTrès bien 

La représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en Haiti, Mme Sandra Honoré, a profité de la célébration de la Journée mondiale des casques bleus de l’Onu pour appeler les différents acteurs politiques à prendre toutes les mesures nécessaires et de faire les concessions qui s’avèrent essentielles pour la tenue des élections dans le pays  au plus tard, le 26 octobre 2014.


 

Il s’agit d’un effort pour l’intérêt supérieur de la nation afin d’avancer vers la tenue des élections législatives partielles, municipales et locales , a martelé Mme Honoré invitant les acteurs à continuer le processus de dialogue.

« Il est extrêmement important de continuer ce processus de dialogue afin de renforcer la confiance mutuelle et d’assurer que des élections transparentes, crédibles et inclusives se tiennent en 2014 », a déclaré le chef de la Minustah.

Les Nations Unies disent  réitérer leur volonté  d’accompagner le pays en apportant son appui tant opérationnel que sécuritaire pour le bon déroulement des prochaines joutes électorales qui devraient se tenir le 26 octobre 2016, selon le vœu de l’Accord d’ El Rancho.

Par ailleurs, la représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en Haiti a dressé un bilan positif des réalisations  de la Minustah durant ses 10 ans au pays.

« L’engagement des casques bleus, ces dix dernières années  aux côtés de la population et de ses dirigeants, constitue une opportunité singulière d’accompagner une nation fière, résolument engagée dans la reconstruction d’un futur meilleur, a-t-elle déclaré.

Selon Mme Honoré, les casques étaient entrés dans le pays en raison de la dégradation du climat de sécurité et surtout pour répondre à l’appel des autorités haïtiennes de l’époque pour rétablir la paix , contribuer dans le renforcement de l’Etat de droit, la promotion du respect des droits humains et la bonne gouvernance.

Ces différents objectifs sont définis dans ce que Mme Honoré appelle le plan de consolidation mis sur pied par la Minustah depuis 2010.

Si pour Sandra Honoré, la Minustah multiplie, depuis son établissement, ses efforts en vue de la stabilisation du pays, plusieurs voix s’élèvent dans la société pour dénoncer de nombreuses exactions commises par les casques bleus dans le pays et exigent, sans condition, leur départ.

Le porte-parole du  Parti «  Kan pèp la », Camille Chalmers avait, lors d’une conférence de presse, dressé un bilan négatif de la présence des troupes onusiennes  qui, selon lui, ont failli à leur mission durant leurs dix ans dans le pays.

Texte et photo: Wilner Jean Louis

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

Mise à jour le Samedi, 31 Mai 2014 10:23  

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 319 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter