• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Justice : 10 millions dollars détournés de l’APN en 4 ans

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Les résultats d’une enquête publiée récemment par l’Unité de lutte contre la corruption ont révélé qu’environ 10 millions de dollars ont été détournés de l’Autorité Portuaire Nationale (APN) au profit d’une entreprise fictive dénommée ‘’APNI import-export’’ de 2008 à 2012. Le parquet de Port-au-Prince a été saisi par l’ULCC et la conclusion du rapport recommande la poursuite de plus d’une dizaine d’individus impliqués dans cette opération frauduleuse.



Ils ont opéré pendant plus de 4 ans et ont réussi à dérober à l’état plus de 10 millions de dollars à travers l’Autorité Portuaire Nationale, APN.

Leur formule : détourner des chèques destinés à l’APN vers le compte bancaire d’une compagnie fictive baptisée APNI Import-export.

143 chèques émis par l’agence maritime Seabord Marine of Haïti ne sont jamais parvenus aux caisses de l’APN jusqu’au jour où un nouveau directeur de l’institution a décidé de demander à certaines agences de mettre à jour leur compte à recevoir.

La principale victime étant l’agence Seabord, son responsable a alors expliqué que son entreprise avait épongé ses dettes. En effet, une enquête de l’ULCC a confirmé cette version et a permis de découvrir le réseau.

Pour rendre possible cette opération frauduleuse, des employés de l’APN se sont arrangés avec un cadre de l’Agence Seabord qui laisse toujours une marge sur les chèques destinés à l’APN ou l’on peut ajouter « I import-export » afin de pouvoir déposer l’argent sur le compte de l’APNI import-export.

L’enquête a aussi révélé que pour pouvoir blanchir l’argent, le propriétaire du compte émet lui aussi des chèques à l’ordre de certaines maisons de provisions alimentaires qui pour la plupart sont à son nom.

Une machination qui implique pas moins d’une dizaine d’individus qui selon le rapport de l’ULCC devaient être poursuivi par la justice.

Le propriétaire du compte, donc responsable de la compagnie fictive APNI Import-export et l’ancien cadre de Seabord qui préparait les chèques sont accusés de vol, Faux et usage de faux.

Les personnes signataires des comptes appartenant aux maisons de produits alimentaires seront poursuivis pour complicité tandis que certains employés de l’APN seront jugés pour avoir permis la falsification des chèques en ne respectant pas les procédures en matière de comptabilité publique qui prévoit que les redevables de l’état s’acquittent de leur dette par versement d’espèces, par remise de chèques certifiés.

Le parquet de Port-au-Prince a donc été saisi. Depuis décembre 2014, une correspondance a été envoyée au commissaire de gouvernement d’alors Maitre Kerson Darius Charles qui n’y a donné aucun suivi.

Le nouveau directeur de l’ULCC a adressé une nouvelle lettre à l’actuel chef du parquet, Me Clamé Ocmane Daméus afin qu’il relance ce dossier et envoyer les coupables derrière les barreaux pour répondre de leur acte.

 

Mise à jour le Lundi, 20 Juillet 2015 16:44  

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 272 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter