• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-politique: Les femmes totalement absentes à la 50e législature haïtienne

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Les organisations féministes réclament constamment le quota de 30% de femmes dans les entreprises privées, publiques et au sein de l’Etat haïtien. Ce pourcentage n’a pas été respecté cette année à la 50e législature car aucune femme n’y fait partie. Sur les 92 députés qui ont prêté serment le 10 janvier 2016, aucune présence féminine n’a été détectée parmi ces mandatés de la chambre basse.

 

 

Depuis les inscriptions au conseil électoral provisoire (CEP), le quota était très loin du nombre demandé. Pour 2029 candidats inscrits (1767 pour la députation et 262 pour le sénat), il n’y a eu que 8% de femmes dont 129 candidates à la députation et 23 au sénat.

« Le Conseil électoral provisoire (CEP) n’a pas pris de disposition pour favoriser la participation des femmes. Toutes les violences et fraudes constatées lors du déroulement des scrutins sont les points qui ont empêché l’implication constante des femmes à la 50e législature. Avec ce parlement composé uniquement d’hommes,  c’est une stratégie utilisée par l’Etat pour faire passer plus efficacement des projets particuliers », a martelé Marie Frantz Joachim, coordonnatrice de la SOFA (solidarite fanm Ayisyen).

« Système électoral censitaire, forte somme d’argent pour l’inscription, demande des pièces sur une durée restreinte ont été les méthodes employées par le CEP pour exclure les femmes dans le processus », a-t-elle souligné.

« Si une législature doit être constituée, la présence du président de la République et du Premier ministre est inévitable mais ces candidats mal élus, ces fraudeurs ont pris d’assaut le parlement le 10 janvier dernier. C’est la raison pour laquelle la SOFA demande l’annulation des élections du 9 août et du 25 octobre 2015 », a conclu Marie Frantz Joachim.

Mme Dieudonne Luma Etienne reste la seule candidate au sénat pour le département du Nord sous la bannière du PHTK qui attendra le second tour pour connaitre définitivement la décision des citoyens du nord avant d’espérer une place dans cet arène rempli d’hommes où 24 sénateurs y sont déjà installés.

Soulignons qu’à la 49e législature du Parlement haïtien, cinq femmes députées avaient fait partie de la chambre basse, Marie Jossie Etienne, Ogline Pierre, Guerda Benjamin Bellevue, Marie Denise Bernadeau et Ruffine Labbé et une Sénatrice à la chambre haute, Edmonde Supplice Beauzile.

 

Esther Versière

 

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 313 invités en ligne


Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter