• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Sénat : Deux convocations, prévues pour le 28 mai, reportées à une date ultérieure

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

La convocation du gouvernement Lamothe au Sénat haïtien et la convocation de l’Assemblée nationale à l’extraordinaire par le président de la République, les deux prévues pour le mardi 28 mai, n’auront pas lieu, a appris Haïti Press Network de source parlementaire.

 

Le secrétariat général de la Primature a écrit au bureau du Sénat, fin de la semaine écoulée, pour solliciter un report de la convocation du Premier ministre Laurent Salvador Lamothe et son cabinet ministériel pour le vendredi 31 mai.

Dans la lettre adressée au président du Sénat, Simon Dieuseul Desras, le secrétaire général de la Primature a précisé que « Le chef du gouvernement Laurent Salvador Lamothe se trouve à l’extérieur du pays depuis la semaine écoulée. Il est en visite officielle au Brésil ».

Parmi les sénateurs signataires de la convocation du gouvernement, Jean-Baptiste Bien-Aimé et Steven Benoit ont critiqué la décision du Premier ministre Laurent Salvador Lamothe qui, selon eux, continue de rabaisser le Parlement.

« C’est pour la quatrième fois que Laurent Lamothe a décidé de bourder l’invitation du Sénat. À chaque fois que nous l’invitons à venir expliquer la gestion de son gouvernement, surtout en ce qui à trait à certaines dépenses […], il a toujours fuit nos invitations », a déploré le sénateur Bien-Aimé.

Le sénateur Benoit, pour sa part, a déploré qu'« une majorité de sénateurs se font complices du chef du gouvernement dans ses multiples réactions aux invitations du Parlement ».

« Il sait qu’il n’y a pas une majorité au Grand corps qui peut sanctionner son gouvernement. C’est à la faveur de cela que le Premier ministre n’accorde aucune importance aux invitations des parlementaires qui cherchent à remplir leur mission de contrôle », a souligné Steven Benoit.

Pour ce qui concerne la demande de report la convocation du gouvernement, plusieurs parlementaires ont indiqué qu’il ne revient pas au secrétariat de la Primature de faire une telle demande mais au concerné lui-même, Laurent Lamothe.

Pour d’autres, il est inadmissible de solliciter un report pour une convocation. À ce point, rien n’est clair. Aucun cadre légal ne semble justifier cette demande.

Alors que le Sénat a convoqué le gouvernement pour le mardi 28 mai, le chef de l’Exécutif, Michel Joseph Martelly – quelques jours plus tard – a convoqué pour la même date l’Assemblée nationale en séance extraordinaire.

Cette décision a suscité la colère de plusieurs sénateurs, en particulier ceux qui ont convoqué le gouvernement, qui décident de boycotter, eux, la convocation du président Martelly.

« Il n’y aura pas aucune séance de convocation au Sénat (demain) mardi. Si le gouvernement ne se présentera pas, nous les sénateurs, nous ne participerons pas à la séance extraordinaire », a averti Jean-Baptiste Bien-Aimé, supporté dans le même sens par ses pairs.

Depuis le 14 mai, la Chambre des députés est en vacance pour un mois.

 

Sylvestre Fils Dorcilus

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Twitter : @sfdorcilus  /  @hpnhaiti

 

 

Sur le meme sujet


7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 308 invités en ligne


Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter