• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Rétrospectives-Octobre 2015 : La journée électorale du 25 octobre

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

La journée électorale du 25 octobre a, en grande partie, marqué le mois d’Octobre 2015. Le jour même du scrutin, pratiquement tout le monde a salué le beau travail du CEP et de la PNH, contrairement au laxisme affiché le 9 août dernier. Toutefois, quelques heures après le bon déroulement des élections, plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer les nombreux cas de fraudes qui ont entaché cette journée électorale.

25 Octobre 2015

Le chef de la mission d’observation électorale (MOE) de l’Organisation des états américains (OEA), M. Celsio Amorim, avait déclaré que le processus électoral s’était bien déroulé et qu’il n’y a  pas eu de cas d’irrégularités selon le rapport de ses différents observateurs éparpillés dans le pays. D’autres voix s’étaient élevées pour saluer le travail de la Police nationale d’Haïti qui avait déployé un dispositif impressionnant le jour du vote et a procédé à de nombreuses arrestations.

Quelques heures plus tard, plusieurs personnalités et organisations ont été dans les medias pour dénoncer une opération de fraudes planifiées. Selon la Solidarite Fanm Ayisyèn (SOFA), le Conseil National d'Observation des Elections (CNO), le Conseil Haïtien des Acteurs Non Etatiques (CONHANE) et le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), « le bourrage d’urnes était systématique dans plusieurs centres de vote ».

Selon le Mouvement Patriotique Populaire Dessalinien (MOPOD), le scrutin du dimanche 25 octobre n’était ni honnête, ni démocratique. Pour le MOPOD, ces élections présidentielles, législatives et municipales sont donc inacceptables.

« La journée démarrée dans la tranquillité s’est transformée vers deux heures de l’après-midi en une vaste opération de fraude, de bourrage d’urnes et d’irrégularités de toute sorte », a fait savoir le Mopod.

Les autres faits pour ce mois d’Octobre 2015

« Le dernier mauvais coup de Martelly », selon Steven Benoit

Le sénateur Steven Benoit est monté au créneau pour dénoncer un arrêté présidentiel accordant des privilèges à certains dignitaires de l’Etat. Il s’agit de l’arrêté numéro 193, publié le 8 octobre 2015 dans le Moniteur, modifiant celui du 23 novembre 2005 dont certains articles mentionnent qu’une exonération de séparation de service évaluée à 2 millions de gourdes ainsi que d’autres faveurs seront accordées aux ministres et secrétaires d’Etat sortants.

Délimitation territoriale : le décret du 22 juillet est rapporté

Finalement l’Etat haïtien a décidé de rapporter le décret présidentiel du 22 juillet créant la commune des Arcadins. Evans Paul a indiqué que le gouvernement entend par ce geste mettre fin au mouvement de protestation enclenché par des Archelois, depuis près de deux mois, pour dénoncer l'amputation arbitraire d'une partie de leur territoire.

Sécurité : 57 bandits arrêtés dont le chanteur haïtien Jean Bernard Thomas

D’après le bilan de l’opération « Tempête numéro 4 » présenté par la direction centrale de la Police judiciaire (DCPJ) au début du mois d’octobre, 57 bandits ont été appréhendés parmi lesquels le chanteur Jean Bernard Thomas en possession de Marijuana. Au cours de cette même intervention menée durant la période allant du 25 septembre au 2 octobre,  2 voitures, 3 motocyclettes, 5 armes à feu, 31 cartouches, 10.000 gourdes, 2480 dollars US, plusieurs téléphones et quelques kilos de Marijuana ont été confisqués.

 

Sur le meme sujet


7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 285 invités en ligne


Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter