• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Elections 2013: Martelly enjoint le CTCEP, le conseiller électoral Berlanger s'y oppose

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Au cours d'une rencontre vendredi au palais national entre le président Michel Martelly et les membres du Collège Transitoire du Conseil Electoral Permanent (CTCEP), le chef de l’Etat a demandé aux membres du CTCEP d’organiser les élections à la fin de l’année 2013. M. Martelly a également fait des injonctions aux membres du CTCEP  que le conseiller Léopold Berlanger a qualifié "d'inacceptables et inconstitutionnelles", a appris Haïti Press Network.

 

Selon un communiqué du bureau de communication de la présidence, le président a indiqué qu’il est important que les prochaines élections se tiennent cette année dans le pays, afin de garantir la stabilité politique et prévenir le dysfonctionnement des institutions républicaines et maintenir à la tête de l’Etat des élus légitimes.

Michel Martelly a également promis que l’avant projet de loi soumis à l’exécutif sera transmis au parlement, après son examen et son approbation par le conseil des ministres, a rapporté le communiqué.

Selon l'un des conseillers électoraux, M. Leopold Berlanger, le président de la République était venu simplement lire sa volonté aux membres du Collège transitoire du Conseil électoral permanent (CTCEP). Il a voulu tout simplement leur communiquer trois injonctions, les conseillers électoraux n'avaient même pas droit à la parole, rapporte le quotidien haïtien Le Nouvelliste.

"Le président Michel Martelly a sommé l'institution électorale d'utiliser la loi électorale de 2008 pour organiser les élections pour le renouvellement du tiers du Sénat et des collectivités territoriales; de lui adresser une correspondance dans laquelle ils doivent solliciter du chef de l'Etat qu'il convoque le peuple dans ses comices; et le CTCEP a pour obligation d'accepter d'avoir au sommet un poste de la direction générale contrairement à leur volonté de privilégier une direction exécutive".

Le conseiller Léopold Berlanger a jugé ces points "inacceptables et inconstitutionnels", et selon lui, ces points ne sont pas cohérents avec l'indépendance du Conseil.

« J'ai précisé pour le président Martelly pourquoi la loi électorale de 2008 était impossible d'application. Cette loi est contraire à la Constitution. Ensuite, pour demander au président de convoquer le peuple dans ses comices avant la fin de cette année, il nous faut une loi électorale et un calendrier électoral. », a fait savoir M. Berlanger.

Le poste de direction générale au sein de l'institution électorale n'est pas en conformité avec le statut d'une institution indépendante comme le CTCEP, a ajouté M. Berlanger.

D'un autre coté, une réunion devrait se tenir ce mercredi entre le président et les responsables des partis politiques. Plusieurs partis et regroupements de partis politiques ont dénoncé le fait que l'agenda de la rencontre n’a pas été communiqué. Certains menacent même de bouder la rencontre.

Des parlementaires ont confirmé que le chef de l’Etat avait l’intention d’organiser les prochaines élections sous l’égide de la loi électorale de 2008.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 321 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter