• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haiti- Jilap: La Jilap dénonce les mauvaises conditions dans les prisons

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

La commission  Archidiocèse Justice et paix (Jilap) a dressé un sombre bilan de la situation des prisonniers dans le pays. La Jilap a exprimé ses préoccupations  par rapport à la très jeune tranche d’âge de la population carcérale et a invité les autorités à prendre des mesures pour améliorer le sort des détenus  et les conditions socio-économiques de la population en général.

 

 

Dans le cadre de  son programme de solidarité, cette année, avec les prisonniers, la Commission Archidiocèse Justice et paix a réalisé une enquête sur la situation  des prisonniers au niveau de 4 centres carcéraux  dans le département de l’Ouest. Il s’agit de la prison de Carrefour (Omega), le Pénitencier national, la prison des mineurs à Delmas 33 et la prison pour les filles à Pétion-Ville.

Les résultats de cette étude ont montré que  la tranche d’âge de la population carcérale de 2012 à nos jours est de 20 à 30 ans. Que les principaux chefs d’accusations sont vol, association de malfaiteurs et détention illégale d’armes à feu.

Selon la Jilap, la problématique de la prison en Haiti est le reflet d’une société mal organisée, où les richesses sont mal reparties et que les programmes sociaux ne permettent à la population  de satisfaire  même leurs droits les plus élémentaires.

Par ailleurs, la commission a fait savoir que l’année 2013 a été marquée par une série de violence sur le plan politique économique et social.

La responsable des droits humains de Jilap,  Stephania Marie Yonine Moliere a critiqué  le manque de volonté des dirigeants en place pour réaliser les élections dans le pays  pour l’année 2013. Mme Molière a également dénoncé le caractère propagandiste des différents programmes sociaux du gouvernement qui, a-t-elle dit,  ne sont que de  l’opium pour  faire dormir la population.

Sur le plan économique, le gouvernement haïtien n’a pas non plu un bon bilan, selon les responsables de la Jilap, exigeant au gouvernement Martelly-Lamothe de réorienter leur politique économique de manière à ce qu’il  parvienne à réponde mieux aux besoins de la population.

Tout en renouvelant son engagement à continuer de  promouvoir le respect de la dignité de la population haïtienne, La Jilap a invité  les différents secteurs de la société haïtienne à entamer une série de  dialogues francs et sincères,  afin de sortir le pays dans le bourbier où il patauge.

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

    Actuellement Sur HPN....

    Nous avons 372 invités en ligne


    Rechercher dans le site

    Facebook

    FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


    To receive HPN tweets on your mobile
    USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
    CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

     

    Follow hpnhaiti on Twitter