• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Politique extérieure : le RNDDH attire l’attention des USA sur la situation en Haïti

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

 

« La vassalisation du Pouvoir Judiciaire et de l'institution policière, la corruption, les attaques contre les libertés publiques, les crises enregistrées dans les établissements scolaires publics, les conditions de vie de la population haïtienne », constituent entre autres des faits patents qui témoignent de la réalité haïtienne actuelle, révèle le RNDDH en marge de la rencontre qui se tiendra le 6 février à Washington entre les présidents américains et haïtiens. Le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) croit qu’il est judicieux d’attirer l’attention des Etats-Unis sur la situation des droits humains en Haïti, en raison que les Etats Unis d'Amérique sont souvent présentés à travers le monde, comme étant un pays qui, à l'avant-garde de la défense des droits et libertés, consacre dans les grandes lignes de sa politique étrangère, une place importante aux questions de droits humains et de bonne gouvernance.

Le RNDDH présente cet état des lieux de la situation des Droits Humains en Haïti en espérant que la question des droits humains occupera une place dans l’agenda prévu à l’occasion.

Selon l’organisation de défense des droits humains,  sous la présidence de Michel Joseph Martelly Haïti a régressé.

Le RNDDH dit constater que depuis la montée au pouvoir du Président Martelly, la corruption gangrène les institutions publiques. Les institutions étatiques créées avec pour mission de lutter contre la corruption et les crimes financiers n'existent aujourd'hui que de nom et, sauf s'il s'agit d'un dossier qui pourrait nuire aux opposants politiques, ces institutions restent sourdes, même dans les cas de dénonciation.

 

Des Juges, des Commissaires du Gouvernement, des Greffiers et des Huissiers s'adonnent à des actes de corruption, d'extorsion d'argent, de vol de terrain et de maisons, au détriment des justiciables, révèlent le RNDDH.

Si une baisse a été enregistrée dans les cas d'enlèvements suivis de séquestration contre rançon, la situation sécuritaire du pays reste cependant très précaire. Les cas de vol, de viol, d'assassinat sont courants, continue le réseau.

Sous le gouvernement de Michel Martelly des attaques contre les libertés publiques ont été enregistrées notamment la répression des manifestations de l’opposition par des agents de la PNH et des partisans du pouvoir.

Malgré que le président ait annoncé la mise en œuvre du programme d’éducation gratuite obligatoire,  les dernières manifestations des enseignants pour exiger le paiement d’arriérés de salaire et de meilleure condition de travail, prouvent que les droits économiques et sociaux du peuple haïtien sont foulés au pied, ajoute le RNDDH.

Le président Michel Martelly se trouve depuis mardi à Washington pour une visite officielle de 3 jours, où il doit rencontrer son homologue américain Barak Obama pour discuter des relations entre les deux pays.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 435 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter