• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Crise : Vers la tenue de la deuxième phase du dialogue inter Haïtien

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

La deuxième phase du dialogue inter Haïtien se tiendra à Port-au-Prince pendant deux jours : le mardi 11 et le mercredi 12 février avec la présence du président Martelly qui doit rencontrer les dirigeants de 23 partis politiques, a appris Haïti Press Network.

 

Interviewé par téléphone, le porte-parole de la Conférence épiscopale de médiation (CEM), organe chargé de la médiation, Monseigneur Aris Patrick a confirmé qu’à « moins de 24 heures, tout est prêt pour la reprise du dialogue inter Haïtien le mardi 11 février ».

« Une délégation de 23 membres, représentants de 52 partis et regroupements politiques qui ont pris part à la première phase du dialogue, va rencontrer le chef de l’Exécutif, Michel Martelly, durant deux jours », a précisé Monseigneur Aris Patrick.

D’après lui, les accords qui ont été conclus entre les représentants des partis politiques – pendant huit jours de travail –, sur la bonne gouvernance, les élections et l’amendement de la Constitution seront débattus avec le président Martelly.

« Rien n’a changé dans le processus du dialogue », a indiqué le porte-parole de la CEM, Aris Patrick, en précisant que la Conférence épiscopale continuera d'assurer la médiation du dialogue entre les acteurs concernés.

Membre de la délégation qui va rencontrer le chef de l’État, Ansyto Félix, de la Fanmi Lavalas, a tenu a rappelé que « la position de départ de la Fanmi Lavalas reste inchangé à savoir : un autre gouvernement et un autre conseil électoral pour organiser des élections inclusives, honnêtes et démocratiques dans le pays ».

Pour l’organisation politique Fanmi Lavalas, l’actuel gouvernement et le Collège transitoire du Conseil électoral permanent n’inspirent pas confiance.

« Certes, nous prenons part au dialogue, mais nous restons convaincus que seul un dialogue national peut sauver le pays de la catastrophe politique qui le menace », a prévenu Ansyto Félix.

Pour sa part, le président du Consortium national des partis politiques, Jeantel Joseph, a mis en exergue l’importance de la deuxième étape dans le processus du dialogue initié par l’Église catholique.

« 23 représentants vont discuter avec le président Michel Martelly sur trois points auxquels tous les partis se sont mis d’accord lors des assises. Nous espérons qu’un autre compromis soit trouvé entre les membres de la délégation et le chef de l’Exécutif afin de faciliter le dénouement de la crise », a souhaité Jeantel Joseph, dans une interview à HPN.

« La mis en place d’un gouvernement d’ouverture, l’amendement de la version amendée de la Constitution de mars 1987, l’organisation d’une seule élection (pour le renouvellement de deux tiers du Sénat, pour la Chambre basse, pour les municipalités et collectivités territoriales), la création d’une nouvelle institution électorale pour organiser les prochaines élections », sont les points qui seront abordés durant les deux jours entre le président Michel Martelly et les membres de la délégation, toujours sous la médiation de la Conférence épiscopale de médiation.

 

Sylvestre Fils Dorcilus

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 415 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter