• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Politique : Nouveau bras de fer entre Simon Dieuseul Desras et Michel Martelly ?

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Si au début de l’année, à l’ouverture de la première session ordinaire de l’année législative 2014, tout portait à croire que le président Michel Martelly et celui du Sénat, Simon Dieuseul Desras, ont mis fin à leur rancœur réciproque, l’attitude qu’ils ont affiché, ces derniers jours, laissent comprendre que leur conflit politique existe de plus belle.

 

Samedi 15 février. À l’hôtel El Rancho (Ouest d’Haïti), des dirigeants de Partis politiques, des parlementaires, des membres de l’Exécutif, le président Michel Martelly, lui-même, et les membres de la Conférence épiscopale d’Haïti – médiateur du dialogue inter Haïtien – ont attendu, en vain, pendant des heures le président du Sénat, Simon Dieuseul Desras, pour la signature de l’accord trouvé entre les acteurs politiques.

Le sénateur Desras, opposant farouche au régime Martelly, avait conditionné, bien avant, sa signature du document, issu d’un consensus entre les dirigeants des Partis politiques lors des assises pour solutionner la crise politique qui fragilise la stabilité du pays.

« Je signe l’accord final si le président Martelly publie dans le journal officiel, Le Moniteur, les noms des dix nouveaux membres de la Cour supérieure des comptes et du Contentieux administratif, qui lui ont été soumis depuis des mois par le Sénat. Sinon je ne signe pas… », avait averti, Simon Dieuseul Desras.

De fait, il a boudé la rencontre, en dépit du fait que des personnalités du pays l'y attendaient.

Toutefois, le chef de l’État, Michel Martelly, garant de la bonne marche des institutions (sic), a publié, dans la soirée de vendredi à samedi, les noms de sept des dix nouveaux juges à la Cour supérieure des comptes pour faciliter le processus de signature du document.

Les trois autres noms retenus, par le premier mandataire de la nation, auraient fourni de faux papiers (diplôme) dans leur dossier soumis au Sénat.

Deux conseillers du président Martelly ont exposé samedi la réalité aux chefs de partis politiques.

« Joseph Lambert et Grégory Mayard Paul viennent nous expliquer clairement les anomalies qu’il y a dans les dossiers des trois citoyens que le chef d’État a refusé d’avaliser pour devenir membres de la Cour supérieure des comptes », avait expliqué l’un des responsables de partis politiques, vexé par le comportement de Desras.

Jeantel Joseph, président du Consortium national des partis politiques, a admis toutefois : « vaut mieux que nous prenons du temps pour résoudre le problème au lieu de signer l’accord sans l’une des parties concernées pour ne pas avoir des problèmes de légitimité dans le futur ».

Le président Martelly, quant à lui, n’entend point faire marche arrière dans sa décision : valider les noms des citoyens dont leur dossier serait incorrect.

Va-t-on assister à une nouvelle crise alors que les acteurs cherchent à résoudre une ?

Dans l’intervalle, la signature de l’accord final devant mettre fin au dialogue inter Haïtien est stoppée, en attendant que les deux protagonistes puissent s’entendre.

Il est clairement défini dans le protocole régissant le déroulement du dialogue que les trois parties : les Partis politiques, l’Exécutif et le Parlement doivent signer l’accord final afin qu’il soit valide.

Avant de s’envoler pour le Vatican, dimanche, le médiateur du dialogue, le cardinal haïtien, Chibly Langlois, qui a souhaité que les deux concernés l’Exécutif et le Parlement puissent trouver un consensus dans le meilleur délai, n’a fixé aucune date pour la signature de l’accord.

Lequel accord prévoit la mise en place d’un gouvernement d’ouverture, la réalisation d’élections (deux tiers du Sénat, la députation, les municipales et locales) et l’amendement de la Constitution.

Tout cela devait se faire au cours de cette année pour aider le pays à aller vers le progrès.

 

Sylvestre Fils Dorcilus

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 253 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter