• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Politique: « Repons Peyizan » rejette d’un revers de main le rapport du département d’Etat

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

 

Plus de 48 heures après la publication du rapport du département d’Etat américain sur la détérioration des droits humains en Haïti, les  sympathisants et partisans du pouvoir réagissent. Ils  ne cessent contester les conclusions de ce rapport. C’est au tour de la plateforme « Repons peyizan »  de dénoncer ce texte qui secoue l'équipe Tèt Kale.



Raciste, fantaisiste, sont entre autres qualificatifs utilisés par la coordination nationale de la plateforme « Repons peyizan » pour critiquer le rapport  2013 du département d’Etat. 

Selon le coordonnateur national  de cette plateforme, Fednel  Monchéry, ce rapport publié par le département d’Etat américain est un document futile qui n’a pas pris en compte les différentes avancées réalisées dans le pays sous l’administration Martelly.

c'est un document monté de toutes pièces par les détracteurs du pouvoir en place en vue de déstabiliser le pays et le plonger dans le chaos, accuse-t-il. Aussi, rejette-il d’un revers de main les conclusions de ce apport et promet de le démontrer point par point  que les accusations ne sont pas fondées.

Aussi lance-t-il une mise en garde à la commission des droits humains travaillant au département d’Etat de se méfier des mercenaires   ayant élaboré ce dossier à caractère déstabilisateur qui  sont à pied d’œuvre tant à Port-au-Prince qu’à Washington.


Quant au contenu du rapport, M. Monchéry  n’y  va pas par quatre chemins. C’est un document « raciste et fantaisiste ». Les déclarations qui y figurent n’ont rien à voir avec la réalité socio-politique du pays. En ce sens, il affirme  ne pas comprendre qu’un tel document évoque la  question de la surpopulation carcérale, la violation des droits humains,  la mainmise sur le CT /CEP. 

De plus, le coordonnateur national  de « Repons peyizan» a mis l’accent sur les tractations caractérisant la lenteur de la signature de l’accord d'« el Rancho ».

Le président du Sénat, Dieuseul Simon Desras, avait conditionné sa signature à la publication de la liste complète des 10 membres de la Cour  Supérieure des Comptes et du Contentieux administratif (CS/CCA) qu’avait désignés le Grand Corps, a-t-il rappelé.

Ce qu’a fait le président de la République tandis que le président de l’Assemblée nationale tergiverse encore, fustige M. Monchéry.

Monsieur Monchéry a également mis l’accent sur les possibilités  du déroulement des prochaines joutes électorales cette année. Cependant croit-il que les différents protagonistes doivent y contribuer. Par ailleurs, il exhorte les sénateurs et députés  à se  réunir en vue de voter les différents projets-lois en souffrance dans les tiroirs du Parlement.

RA/HPN

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 349 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter