• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-sécurité: la police était hyper professionnelle le 17 octobre, selon la PNH

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le Directeur départemental de l’Ouest  de la PNH (DDO), André Jonas Vladimir Paraison, a qualifié de professionnel le comportement des agents des forces de l’ordre qui ont dispersé, le 17 octobre dernier, à coup de gaz  lacrymogène, une manifestation de l’opposition qui a été pourtant bel et bien notifiée à la police.

 

Le responsable de la DDO dit avoir noté un vice de forme au niveau du document de notification pour justifier les interventions policières, qualifiés de brutales par plusieurs secteurs de la société, pour freiner les mouvements de protestations des membres de l’opposition, le 17 octobre dernier.

En guise d’explication, M. Paraison a fait savoir que la police a été notifiée moins de 48 heures avant la manifestation et que  les organisateurs n’ avaient pas mis leurs coordonnées afin que la police puisse les contacter sur le parcours et la durée de la manifestation. De ce fait, la police avait elle-même fixé le timing entre 10 heures et midi, a-t-il ajouté.

Passé ce délai, les agents étaient obligés de réagir pour éviter qu’il ait eu plus de dégâts car des individus au sein de la foule, commençaient déjà à casser des pare-brises de voitures, a expliqué le responsable de la police de l’Ouest.

Réagissant sur les questions des confrères de la presse qui, eux aussi avaient été victimes des interventions des policiers, le numéro 1 de la DDO a fait savoir qu’il revient aux travailleurs de la presse de se tenir dans des positions stratégiques pour se protéger car, dit-il, cela arrive dans tous les pays du monde que des journalistes soient victimes, lors de ces types d’événements.

Le porte-parole adjoint de la PNH, Garry Desrosiers, a, par ailleurs, dressé le  bilan des opérations menées par la DDO du 1er au 23 octobre 2014.

14 personnes ont été interpellées pour vol, tentative d’assassinat, kidnapping, viol, association de malfaiteurs, détention illégale d’armes à feu, trafic de stupéfiants entre autres, a  indiqué M. Desrosiers notant également 4 cas de viols.

5 présumés bandits ont été tués par balles, 7 présumés voleurs lapidés et 3 autres lynchés par la population. Un présumé bandit  a été tué  et un  autre est sorti blesser suite à des échanges de tirs avec la police, a énuméré le porte-parole adjoint de la PNH.

M. Desrosiers a fait état de 3 policiers blessés par accident de circulation et 2  autres blessés par balles. De janvier 2014 à nos jours, 10 policiers ont été tués et  11 autres blessés contrairement à l’année dernière où 12 agents des forces de l’ordre avaient perdu la vie et 19 autres blessés, a-t-il informé.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 385 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter