• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Politique : l’Opposition veut maintenir la pression les 28 et 29 novembre

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

 

La table de concertation, réunissant le MOPOD, la FOPARK et leurs alliés ont annoncé  jeudi 27 novembre deux nouvelles journées consécutives de manifestation, les vendredi 28 et samedi 29 en vue d’épuiser leur calendrier de mouvement de rue pour le mois de novembre.

 

Propos virulents, accusations portées contre l’administration Martelly,  l’Opposition entend porter jusqu’au bout la mobilisation tout en affirmant ne pas vouloir dialoguer avec le président Michel Martelly.

Ce jeudi en pleine conférence de presse pour annoncer de nouveaux mouvements de protestation, les membres du MOPOD, de la FOPARK et d’autres partisans ont, tour à tour, dénoncé la perception de certaines taxes  par l’Etat, et l’augmentation du prix de certains services publiques.

‘’Alors que la population croupit dans la misère et que le chômage persiste, pour l’exercice clos, l’Etat aurait connu un déficit budgétaire de 5 milliards de gourdes’’, a révélé l’ancien député Hugues Célestin qui se demande où est passé cette somme.

Pour toutes ces raisons, affirment les opposants au régime, Michel Martelly, Laurent Lamothe, bref l’ensemble du gouvernement doivent partir.

La revendication récurrente demeure la libération des prisonniers dits politique notamment Rosny Timothée et Byron Odigé…

L’opposition accuse le pouvoir d’avoir mis en place une machine répressive à travers tout le pays pour empêcher le peuple d’exercer son droit de manifester.

Pour preuve, l’ancien député a rapporté qu’une dizaine de personnes ont été blessées par des projectiles tirés par des agents de la PNH, lors de la manifestation de la population de  la commune de Fort-Liberté pour réclamer du courant électrique, mercredi.

A leur principale cible qui était jusque-là, les abords du palais national, les opposants ont allongé la liste de bâtiment symbolique aux alentours desquels ils entendent exprimer leur message.

Dans leur parcours de ce vendredi, seront ciblés : le parlement, la primature et le parquet de Port-au-Prince. Le jour suivant, soit le samedi 29 novembre, ils visent les abords de l’ambassade américaine à Tabarre où ils diront NON à toute forme d’ingérence.

 

Sur le meme sujet


HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 296 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter