• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Politique : Le MOLEGHAF appelle au respect des droits fondamentaux de la personne

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

À l’occasion de la célébration de la journée internationale des droits de l’homme, le Mouvement de Liberté, d’égalité et de la fraternité des Haïtiens (MOLEGHAF) a organisé un sit-in, ce mercredi  10 décembre, devant les locaux du Ministère des Affaires sociales et du Travail (MAST) sis à l’avenue Charles Sumner. Par cette initiative, le MOLEGHAF  exige le respect des  droits fondamentaux de la personne.

 

« Viv dwa manje, sante, lojman mas yo », sont entre autres revendications  que l’on pouvait lire sur les  pancartes des protestataires sécurisés par un fort dispositif de la Police nationale d’Haïti (PNH). La célébration de cette date s’inscrit dans le cadre de la bataille du Mouvement qui milite pour l’établissement d’un nouvel Etat où règne la Justice sociale selon le secrétaire général du MOLEGHAF, Oxygène David .

M. David a mis l’accent sur la nécessité pour les autorités de réaliser une « réforme agraire  digne de ce nom », permettant de distribuer des terres aux paysans en vue de relancer la production locale. Cette démarche, soutient-il, contribuera à sortir le pays de l’assistanat et récupérer du même coup sa souveraineté.

Près de soixante-six ans après la publication de la déclaration universelle des droits de l’homme, le militant dresse un bilan négatif de l’avancement des  libertés des compatriotes. Le chômage, indique-t-il, bat son plein et les droits socio-économiques de la population restent encore insatisfaites en dépit des campagnes d’intoxication du pouvoir en place.

Quant au rapport de la Commission consultative, le secrétaire général du MOLEGHAF minimise les recommandations des commissaires qui n’insèrent pas la démission du chef de l’Etat,  Michel Martelly dans le document. En ce sens, le MOLEGHAF, informe M. David, n’entend pas lâcher prise dans « la mobilisation arc-en-ciel » visant à chasser le régime Tèt Kale du pouvoir.

Rappelons que le 10 décembre 1948, l’Organisation des Nations unies (Onu) a décrété cette date  journée internationale des droits de l’homme.

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 337 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter