• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Haïti-Crise: La séance en assemblée nationale n’aura pas lieu, le sénat établit une commission

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 


La séance en assemblée nationale programmée pour ce mercredi 7 janvier n’aura pas lieu. A l’issue d’une conférence des présidents de commission à l’extraordinaire ce mardi, les sénateurs ont décidé de mettre en place une commission sénatoriale de cinq (5) membres ayant pour mandat de discuter avec le chef de l’Etat avant de poser tout acte parlementaire, a appris Haiti Press Network.


Réunis en conférence des présidents après l’échec de la séance en Assemblée nationale du lundi 5 janvier, 18 sénateurs ont remis en question l’accord signé par les trois pouvoirs de l’Etat le 29 décembre 2014 et ont reconnu qu’il est truffé d’irrégularités.

Dans un document élaboré et qui sera acheminé au chef de l’Etat, ces sénateurs ont désapprouvé la signature de l’accord tripartite par le président du CSPJ, Me Anel Alexis Joseph dont le Sénat de la République avait exigé le départ dans une résolution.

Ces législateurs issus de différentes tendances admettent que certaines clauses figurant dans cet accord sont inapplicables et, de plus, le délai du 12 janvier imparti aux parlementaires pour les entériner en Assemblée nationale est absolument court.

Plaidant pour une meilleure harmonisation de la position du Sénat avec celle de l’Exécutif, ces sénateurs estiment que la nomination du Premier ministre Evans Paul a été faite de manière unilatérale.

Les deux pouvoirs doivent s’entendre sur ce point afin que le pays soit doté au plus vite d’un chef de gouvernement de consensus.

Par ailleurs, les sénateurs présents à cette conférence et signataires du document ont rejeté le point relatif au vote du Fonds national de l’éducation (FNE) qui figure dans le menu de convocation du Parlement à l’extraordinaire.

Ils croient que l’Exécutif doit d’abord fournir des explications sur les dépenses déjà effectuées dans ce fonds.

Une fois ces points et d’autres clarifiés, les parlementaires plancheront en assemblée nationale sur la ratification de l’énoncé de politique général d’un Premier ministre, le vote des amendements à la loi électorale, entre autres.

Cette commission de cinq (5) membres est composée des sénateurs issus de différentes tendances ; proche du pouvoir, opposant et indépendant.

 

 

HPN Sondages

7/7 Hebdo

Actuellement Sur HPN....

Nous avons 398 invités en ligne


Rechercher dans le site

Facebook

FOR USA & CANADA RESIDENTS ONLY


To receive HPN tweets on your mobile
USA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 40404
CANADA ---> SEND : follow hpnhaiti | to : 21212

 

Follow hpnhaiti on Twitter